Publié le 06 mai 2019 à 13:59

La raplapla du printemps est là !

Papillon
Papillon [Marc Brodard - rts.ch]
Les arbres sont en fleurs, les jours se rallongent, cela fait du bien au moral. Mais nous avons une sensation de fatigue… Il nous faudrait une grue pour sortir du lit, nous ne retrouvons notre lucidité qu’au bout du troisième café : c’est la raplapla du printemps. La météo capricieuse de ces dernières semaines n’y est pas étrangère…

Le printemps nous donne l’envie de profiter du plein air, de nous lancer dans toutes sortes d’activités. Mais notre corps sort de l’hiver : il s’est battu pendant de longues semaines contre le vent, le froid et contre le manque de soleil, il est fatigué...

Notre corps a par exemple besoin de vitamine D : cette dernière facilite l’absorption du calcium et du phosphate par l’intestin ; elle joue un rôle essentiel dans la formation des os et des dents. Elle améliore par ailleurs la santé des muscles et réduit le risque de chute et de fracture chez les personnes âgées.

Fleur printanière
Fleur printanière [rts.ch]

Or, la plus grande part de notre approvisionnement en vitamine D vient de la synthèse effectuée par la peau, lorsque cette dernière est exposée au soleil. Le processus contribue de 80 % à 90 % à l’apport nécessaire au corps humain. L’hiver ne lui est guère favorable dans nos régions car la vitamine D n'est synthétisée par le corps que dans une très faible mesure au nord du 40e parallèle, à cause de l’angle du soleil qui le fait passer à travers plus d’ozone.

En Suisse, la période propice pour emmagasiner ce type de vitamine court d’avril à octobre. On serait de dire que nous sommes sur la pente ascendante… Mais en réalité, les conditions météo sont assez changeantes depuis le mois de mars: à l’image des événements de la semaine passée, les avant-goût de l’été s’alternent avec les intrusions d’air polaire, notre corps ne profite pas autant du soleil qu’il le souhaiterait.

Changements de températures à Payerne entre le 3 et le 6 mai 2019
Changements de températures à Payerne entre le 3 et le 6 mai 2019 [Olivier Roux - Meteosuisse]

A cette carence, s’ajoutent celles d’autres vitamines, de type A, B ou C; l’apparition des premiers pollens dans l’air peut également fragiliser l’organisme. D’où le sentiment de raplapla du printemps, de fatigue...

Bien s’alimenter, bouger… et profiter du soleil

Le ménage de printemps passe aussi par le corps, il faut lui donner sa dose de vitamines avec une bonne alimentation. Les fruits doivent être privilégiés, tout particulièrement les agrumes, les fruits rouges. Même chose pour les légumes du soleil qu’il conviendra de consommer crus ou de cuire à la vapeur.

Fruits et légumes
Fruits et légumes [rts.ch]

Bien que le mot « exercice » soit pour certain synonyme de « torture », les bienfaits de l’activité sportive ne sont plus à prouver. Cette dernière améliore la circulation et donc le transport de l’oxygène et des nutriments dans tout notre corps. Elle permet également de réduire le stress et d’améliorer votre sommeil, tout en protégeant nos os et nos muscles. Il ne s’agit pas de courir trois marathons par semaines mais de bouger. En marchant une demi-heure par jour par exemple !

Outre les apports nutritionnels, une bonne exposition au rayonnement solaire permet aussi de compenser les carences de vitamine D. Les études montrent qu'en passant suffisamment de temps à l'air libre - sans pour autant s'exposer à un rayonnement excessif -, il est possible de produire les quantités suffisantes pour l’organisme. On précisera qu’en été, une exposition de dix minutes au soleil de midi est suffisante mais qu’il est préférable de prendre le soleil le matin ou l'après-midi et de rester le milieu de la journée à l'ombre.

Philippe Jeanneret

Publié le 06 mai 2019 à 13:59