Publié le 28 janvier 2019 à 13:18

Vague de froid exceptionnelle sur le Canada et le Nord des Etats-Unis

Températures prévues le 30 et le 31 janvier 2019 (Degrés Fahrenheit)
Températures prévues le 30 et le 31 janvier 2019 (Degrés Fahrenheit) [weatherchannel]
Il neige en Suisse mais rien à voir avec la vague d’air froid qui va déferler sur le Canada et le Nord des Etats-Unis cette semaine. Les services météo annoncent des températures de l’ordre de -30 degrés sur la région des grands lacs. Pour trouver des conditions comparables, il faut remonter à 1996.

Voici les températures prévues au sol pendant la journée de mercredi. Elles montrent bien les différences de part et d’autre de l’Atlantique. La descente d’air froid à venir est déjà qualifiée d’exceptionnelle par les météorologues américains et canadiens, en raison de son ampleur mais également par la présence de vents assez soutenus qui vont encore renforcer la sensation de froid :

Carte de masses d'air le 30 janvier 2019
Carte de masses d'air le 30 janvier 2019 [ecmwf]

Selon le weather channel, les températures pourraient s’abaisser jusqu’à -37°C mercredi dans le Minnesota, à l’Est de la région des Grands lacs, -32°C à Minneapolis (Minnesota) ou encore -31°C à Chicago (Illinois). La présence de vents de Nord-ouest assez soutenus devrait par ailleurs se traduire par des indices éoliens compris entre -20°C à Cincinati (Ohio) et -48°C à Fargo (Dakota du Nord). De nombreux avis de grands froids ont été lancés.

Vents à 850 Hpa (1500m) et températures au sol le 30 janvier 2019
Vents à 850 Hpa (1500m) et températures au sol le 30 janvier 2019 [ecmwf]

Le phénomène s’explique par la présence d’air polaire depuis le mois de décembre sur le Nord du Canada mais également par l’arrivée cette semaine d’une dépression assez active sur le Nord des Etats-Unis et le Canada. En se déplaçant vers l’Est, cette dernière va générer dès mercredi un fort courant de Nord, qui va permettre à cet air polaire de s’installer sur la région des Grands Lacs et le centre des Etats-Unis.

D’après les dernières sorties de modèles, la vague d’air froid aura tendance à remonter vers le Nord-est à partir de vendredi mais la région des Grands-lacs ne sera pas à l’abri d’une nouvelle baisse de température en début de semaine prochaine.

La vague la plus intense depuis une vingtaine d’années

Les descentes d’air froid peuvent être assez spectaculaires sur le Canada et le Nord des Etats-Unis mais pour trouver des conditions aussi extrêmes, il faut remonter à 1996. L’arrivée d’air polaire - dans des conditions assez similaires - s’était en effet accompagné de températures jusqu’à -51°C sous abri dans le Minnesota, provoquant la fermeture de toutes les écoles.

Boston (Massachusetts) - janvier 2014
Boston (Massachusetts) - janvier 2014 [Brian Snyder - rts.ch]

A noter que l’hiver 2013-2014 considéré comme le plus froid du XXIème siècle a également été accompagné de températures comprises entre -25°C et -30°C (un record de -26°C a même été établi  à Chicago) mais la vague d’air froid à venir devrait être plus intense.

Hiver "normal" sur le Vieux Continent

Les températures ont à nouveau chuté ce matin en Suisse mais il pourra encore faire entre 3 et 4 degrés cet après-midi. Il faudra néanmoins surveiller les dépressions qui vont se former ces prochains temps sur la Méditerranée. Synonymes de vents d’Est à Nord-est sur la Suisse. Ces dernières pourront par moments nous amener de l’air continental assez froid.

Températures à 850 hPa prévues le 5 février 2019
Températures à 850 hPa prévues le 5 février 2019 [GFS]

Les dernières sorties de modèles montre ce type de scénario pour le début de la semaine prochaine mais la baisse n'est pas comparable à ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique. L'évolution est par ailleurs assez incertaine...

Philippe Jeanneret

Publié le 28 janvier 2019 à 13:18