Modifié le 01 janvier 2019 à 16:00

Environnement : ce que nous pouvons faire en 2019 (et qui ne sera pas désagréable...)

Mobilité douce à Genève
Mobilité douce à Genève [rts.ch]
Les signaux climatiques se sont multipliés en 2018 dans le monde, comme dans notre pays qui vient de vivre son année la plus chaude depuis le début des mesures.. Pas de doute, il faut réagir, mais à l’image des évènements des dernières semaines, les décisions tardent à être prises. Serions-nous dans l’impasse ? Pas si sûr...

En signant l’accord de la COP21, notre pays s’est engagé à réduire de 50% ses émissions directes de gaz à effets de serre d’ici à 2030. Comme le montrent cependant les derniers débats aux chambres, le Gouvernement et le Parlement peinent à trouver des solutions pour changer de modèle et parvenir à ce résultat.

Certes, nos élus ont la responsabilité d’instaurer des lois incitatives ou contraignantes et de mettre en place des politiques à la hauteur de l’enjeu, mais chacun peut agir à sa modeste échelle et contribuer à un environnement meilleur. Que faudrait-il changer ? Quelles sont les bonnes pratiques, par quoi commencer ? La RTS lance une nouvelle émission:

Nouvelle émission « Une seule planète »

Quatre foyers de Suisse romande ont accepté de vivre de manière plus durable en diminuant leurs émissions de CO. Ils ont six mois pour agir. Point de départ : l’évaluation de leur empreinte carbone, par un expert en calcul environnemental, met en évidence les principaux domaines de consommation responsables de leurs émissions. Par exemple la mobilité, l’alimentation, les loisirs, le logement, les déchets ou encore la consommation générale (matériel électronique, vêtements, électro-ménager, etc). L’expert désigne, pour chaque foyer, les trois domaines de consommation dans lesquels la marge de progression est la plus grande.

La famille Duperrex se lance dans la mobilité douce
La famille Duperrex se lance dans la mobilité douce [rts.ch]

Les foyers ont alors six mois pour tenter de modifier leurs habitudes, faire de nouvelles expériences et découvrir que « réduire », c’est peut-être un plaisir ! Dans cette aventure, chaque famille est aidée par un étudiant en sciences de l’environnement qui a pour mission de les inciter au changement : modifier son régime alimentaire, changer de mode de transport, consommer autrement…

Au terme de l’aventure, l’expert en calcul environnemental détermine l’économie de CO réalisée par chaque famille et celle qui pourrait être réalisée au niveau national si l’ensemble de la population suisse suivait le mouvement.

L’émission sera diffusée en deux séries de 3 épisodes. La première les 2, 9 et 16 janvier, la seconde les 20, 27 mars et 4 avril.

C'est le coup de coeur de ce début d'année...

Philippe Jeanneret

Publié le 01 janvier 2019 à 13:53 - Modifié le 01 janvier 2019 à 16:00