Cargo rempli de voitures.

Vacarme

Publié le 27 septembre 2022 à 10:47 - Modifié le 30 septembre 2022 à 13:24

Voitures: une vie après la mort

Chaque année, en Suisse, plus de 240 000 voitures sont mises hors circulation. Si 60 000 d’entre elles partent au recyclage, 140 000 sont exportées essentiellement vers les pays de l’Est et vers l’Afrique. Au Bénin, plaque tournante de l’importation de voitures européennes, les voitures suisses sont très prisées pour leur bon entretien.

Et ensuite ? Que deviennent ces véhicules une fois qu’ils ne roulent plus ? En Suisse, 94% de la voiture est recyclée et se retrouve dans nos objets du quotidien ou nos constructions. À Cotonou, capitale du Bénin, les plastiques sont brûlés dans des décharges à ciel ouvert, avec toute la pollution que cela engendre.

D’un point de vue environnemental, vaut-il mieux raccourcir la vie de nos vieilles voitures et les recycler en Suisse ou leur donner une seconde vie avec un recyclage sommaire au Bénin ?

Cette série de reportages a été réalisée dans le cadre de l’opération « En Quête d’Ailleurs 2022 : Les déchets, une responsabilité collective ».

Reportages: Bastien Confino et Cécile Goudou (radio nationale du Bénin)
Réalisation: Matthieu Ramsauer
Production: Laurence Difélix

--> Toutes les émissions de Vacarme sur le portail audio rts.ch

  • 1er épisode

    Un amour de bagnole

    La voiture individuelle est souvent plus qu’un véhicule. Elle est une petite maison que l’on investit affectivement, qui nous accompagne dans les moments de stress quotidien comme dans les grandes échappées de nos vies. Régulièrement, les propriétaires de voiture sont convoqué.es au service des automobiles pour des contrôles. Et quand l’expertise s’avère négative, le moment peut se révéler douloureux pour le porte-monnaie comme pour les émotions…

    Décorations pare-brise.
    ksilv - Depositphotos
    Vacarme - Publié le 26 septembre 2022

  • 2e épisode

    Après le crash

    En Suisse, un véhicule accidenté et non réparable doit être recyclé. En suivant la police cantonale vaudoise, on réalise qu’une simple collision peut parfois mener les véhicules tout droit vers la casse. Les voitures seront passées au broyeur pour en séparer les principaux composants et les recycler, par exemple en fers à béton.

    Voitures compressées.
    joruba75 - Depositphotos
    Vacarme - Publié le 27 septembre 2022

  • 3e épisode

    La grande migration vers le sud

    Si un véhicule ne finit pas à la casse, il est généralement exporté pour avoir une seconde vie loin des routes de Suisse. Le Bénin est une destination privilégiée pour nos véhicules d’occasion. De nombreux exportateurs en Suisse sont en quête de ces voitures. Mais finalement, est-ce une bonne idée d’envoyer des véhicules polluants de Suisse vers d’autres pays, sur un plan écologique et social ?

    Cargo rempli de voitures.
    STR - AFP
    Vacarme - Publié le 28 septembre 2022

  • 4e épisode

    Bénin : paradis de l’occasion

    En banlieue de Cotonou, des dizaines de milliers de voitures suisses s’accumulent sur les parcs à automobiles. Les importateurs prennent soin d’y laisser la vignette autoroute ou l’autocollant CH, gage d’une occasion de qualité. Et les usager.ères ne tarissent pas d’éloges envers les voitures Suisses, les meilleures du monde selon eux.

    Parking à Cotonou, Benin.
    Yanick Folly - AFP
    Vacarme - Publié le 29 septembre 2022

  • 5e épisode

    Bénin : rouler les mécaniques

    Avec 362 000 km au conteur, Constant aime sa voiture suisse qu’il emmènera au bout du bout. Au Bénin comme dans beaucoup d’autres pays, la voiture est un signe de réussite sociale. Même les plus démuni.es rêvent d’en posséder une, jusqu’à s’endetter lourdement et ne plus pouvoir assumer certains besoins vitaux.

    Voitures 5-5 - Bénin: rouler les mécaniques.
    Bastien Confino - RTS
    Vacarme - Publié le 26 septembre 2022
     

  • Les Échos de Vacarme

    Patrick Rérat et Sébastien Humbert

    Invité.es:

    Patrick Rérat
    Professeur de géographie et d'urbanisme à l'Université de Lausanne. Co-directeur de l'Observatoire universitaire du vélo et des mobilités actives

    Sébastien Humbert
    Expert en bilans écologiques chez Quantis, cabinet de conseil en environnement

    Echos vacarme.
    Vacarme - RTS
    Vacarme - Publié le 02 octobre 2022