Rares sont les séparations qui se déroulent sans tensions et sans désaccords. Et les enfants, au milieu du conflit, seront inévitablement éclaboussés par ces décharges émotionnelles.

Vacarme

Publié le 25 avril 2021 à 08:01 - Modifié le 25 avril 2021 à 10:46

La guerre des ex, quand les enfants deviennent une arme

En Suisse, un enfant sur quatre ne vit pas avec ses deux parents. Chaque année, près de 14'000 enfants vivent le divorce de leurs parents. Même si les divorces se banalisent, la séparation des parents est toujours un bouleversement pour les enfants. Une épreuve qu'ils ou elles pourront surmonter pour autant que le conflit parental ne soit pas sans limite.
Vacarme se penche sur le cataclysme émotionnel vécu par ces enfants du divorce, quelquefois tiraillés, manipulés, "aliénés", victimes collatérales de la guerre des ex.

Reportages:  Katia Bitsch
Réalisation: Jean-Daniel Mottet
Production: Raphaële Bouchet

  • 1er épisode

    Loyal, tu seras!

    Rares sont les séparations qui se déroulent sans tensions et sans désaccords. Les reproches, les insultes, la tentation de dire du mal, de se victimiser et de rejeter la faute sur l'autre parent est forte. Les enfants seront inévitablement éclaboussés par ces décharges émotionnelles. Conflits de loyauté, parentification, aliénation, chantage affectif.

    Dans cet épisode, Alessandra Duc Marwood, pédopsychiatre aux Boréales, décrypte ces mécanismes et revient sur le terme contesté "d'aliénation parentale".

    Quant à Gaëlle Mazin, psychologue à la fondation As'trame Vaud, elle s'apprête à accueillir les enfants qui participent à un groupe de soutien organisé par la fondation et nous donne des indices pour déceler la souffrance des enfants déchirés.

    Rares sont les séparations qui se déroulent sans tensions et sans désaccords. Et les enfants, au milieu du conflit, seront inévitablement éclaboussés par ces décharges émotionnelles.
    monkeybusiness - Depositphotos
    Vacarme - Publié le 19 avril 2021

  • 2ème épisode

    Jeux d'influence

    Lorsqu'un enfant décide de lui-même d'aller vivre chez l'un des deux parents et rejette le second, bien souvent, le parent favori est accusé de manipuler son enfant.

    Quelle est la valeur de la parole d'un enfant pour la justice? Comment se déroule ce subtil jeu d'influence autour de l'enfant? Est-il libre de choisir son camp?

    Jean-Charles, séparé depuis plus de dix ans, a été accusé de manipuler son fils de 10 ans. Aujourd'hui, qu'en pense l'enfant devenu adulte: déni ou prudence? Et comment la perception des situations a-t-elle évolué cette dernière décennie?

    Lorsquʹun.e enfant décide de lui-même dʹaller vivre chez lʹun des deux parents séparés et rejette le second, bien souvent, le parent favori est accusé de manipuler son enfant.
    IgorTishenko - Depositphotos
    Vacarme - Publié le 20 avril 2021

  • 3ème épisode

    L'ultime attaque

    Quelquefois, le conflit parental atteint un niveau extrême et la guerre n'a plus de limites, au point qu'une mère ou un père accuse à tort son ancien partenaire d'abus sexuel ou de maltraitance, allant même jusqu'à s'en convaincre ou jusqu'à convaincre l'enfant.

    Mais face au doute, la justice n'a pas d'autre choix que d'ordonner des mesures d'éloignement. C'est alors une machine de guerre qui s'enclenche. Nous entendrons notamment le témoignage de Claudia, une mère accusée de tous les maux.

    Quelquefois, le conflit parental atteint un niveau extrême et la guerre nʹa plus de limites, au point quʹune mère ou un père accuse à tort son ancien partenaire dʹabus sexuel ou de maltraitance.
    reewungjunerr - Depositphotos
    Vacarme - Publié le 21 avril 2021

  • 4ème épisode

    Sortir d'une logique guerrière

    En Valais, le district de Monthey teste depuis un an la méthode de consensus parental dite "de Cochem", du nom de la ville allemande à l' origine du concept. L'objectif: amener, par la médiation, les parents à sortir d'une "logique guerrière", pour aller vers un "pacte de non-agression".

    Dans le cadre de ce processus, avant l'audience, les couples qui souhaitent se séparer doivent au préalable suivre une séance d'information générale, sorte de piqûre de rappel de ce que l'enfant subit. Fatima a suivi cette séance. Dans quelques jours, elle se retrouvera, avec son ex-compagnon, face au juge Gilles Zufferey.

    En Valais, le district de Monthey teste depuis un an la méthode de consensus parental dite "de Cochem".
    photographee.eu - Depositphotos
    Vacarme - Publié le 22 avril 2021

  • 5ème épisode

    Parents manquants, adultes manqués

    Devenus adultes, les enfants privés de leur relation avec l'un des parents restent marqués par la séparation. Pris dans un conflit qui n'était pas le leur, leur construction identitaire et leur équilibre émotionnel sont souvent mis à mal.

    Dans le canton de Vaud, l'association 2Gether accompagne des familles qui vivent des situations houleuses et soutient la coparentalité.

    Dans cet épisode, Stéphanie Zwahlen, cofondatrice de l'association, raconte son parcours, elle était elle-même en guerre avec son ex-compagnon durant dix ans, avant de s'engager sur le chemin de la résilience pour le bien-être de sa fille, Julie. Celle-ci, aujourd'hui âgée de 21 ans, nous raconte cette déchirure.

    Comment ces enfants, devenus jeunes adultes, ont-ils vécu la déchirure du couple de leurs parents, comment ont-ils pu sʹen sortir et se construire?
    AndrewLozovyi - Depositphotos
    Vacarme - Publié le 23 avril 2021