Grand Format

A la rencontre de cinq animaux du "Bestiaire helvétique" de Marcel Barelli

Introduction

Forum vous emmène à la rencontre de cinq animaux qui constituent notre biodiversité: le chevaine, le chat sauvage d'Europe, la salamandre tachetée, le lézard des murailles et le gypaète barbu. Cinq reportages pour connaître davantage le mode de vie, l'habitat et la protection de ces espèces, en compagnie d'experts biologistes et de l'illustrateur naturaliste Marcel Barelli, qui a dessiné dans son "Bestiaire helvétique" tous les vertébrés présents en Suisse.

Chapitre 01

Le chevaine

Le chevaine (ou chevesne) a été désigné poisson de l'année 2021. Il appartient à la famille des cyprinidés et est très répandu en Suisse, sauf au Tessin où une espèce soeur, le cavedano italiano, le remplace. Il possède une grande capacité d'adaptation et résiste bien à la pollution.

>> Lire aussi: "As de la survie", le chevaine est le poisson de l'année 2021

Ce poisson est plus résistant aux maladies, aux parasites et aux contaminants chimiques que ses congénères. Il peut s'adapter à des milieux dégradés. La fédération suisse de pêche le présente comme un as de la survie.

Poisson peu goûtu

Le chevaine est très peu pêché. Il n'a pas d'intérêt gustatif et possède de nombreuses arêtes qui rebutent les palais. D'où son surnom d'"étouffe belle-mère".

Bien que très présent dans nos lacs et rivières, le chevaine n'est pas très connu du grand public et des spécialistes de la faune aquatique. Un projet en cours à la Maison de la rivière (Tolochenaz/VD) mené par la biologiste Aurélie Rubin vise à mieux connaître le mode de vie et de reproduction du chevaine.

Les poissons qui remontent les cours d'eau pour frayer sont capturés, pesés, mesurés et marqués à l'aide d'une puce qui permet de les suivre. Durant ces manipulations, les poissons sont endormis avec des extraits de… clous de girofle!

>> Regarder le premier épisode de la série de Forum consacré au chevaine:

Le chevaine
L'actu en vidéo - Publié le 30 juillet 2021

Plus d'infos sur ce poisson à travers les croquis de Marcel Barelli:

Chapitre 02

Le chat sauvage d'Europe

Le chat sauvage d'Europe est un revenant. Il a échappé de justesse à une extinction en Suisse au 20e siècle. Considéré comme nuisible, il a longtemps été traqué avant d'être protégé à la fin du siècle passé.

Reconnaissable à sa queue touffue

Ce mammifère ressemble à un gros chat domestique rayé, reconnaissable à sa queue touffue qui se termine par un point noir émoussé. Il est surtout présent sur l'Arc jurassien. C'est une espèce rare, non menacée, mais très difficile à observer.

Désigné animal de l'année 2020, le chat sauvage d'Europe colonise aujourd'hui de nouveaux territoires, se rapprochant ainsi de l'être humain. Mais ce n'est pas l'homme qui lui fait courir son principal danger. C'est le chat domestique. Après croisements avec ces félins cousins, les chats sauvages perdent peu à peu les gènes qui leur sont propres.

>> Lire aussi: Le chat sauvage européen est l'Animal de l'année 2020

Ce phénomène d'hybridation est observé de près par les scientifiques comme Béatrice Nussberger, biologiste chez Wildtier Schweiz. La surveillance du patrimoine génétique du chat sauvage est effectuée grâce à un important réseau d'analyses génétiques de poils de chat sauvage. Les poils sont récoltés sur des lattes enduites de valériane. L'odeur de cette plante attire les chats sauvages.

>> Regarder le deuxième épisode de la série de Forum consacré au chat sauvage:

Les chats sauvages
L'actu en vidéo - Publié le 30 juillet 2021

Plus d'infos sur ce félin à travers les croquis de Marcel Barelli:

Chapitre 03

La salamandre tachetée

La légende dit de cet animal qu'il est né du feu, qu'il survit même au feu. La salamandre tachetée est un animal mystérieux et fascinant, qui possède deux vies: d'abord aquatique, au stade larvaire, puis terrestre, au stade adulte.

Menacée d'extinction

La salamandre tachetée est inscrite sur la liste rouge des espèces vulnérables car menacée d'extinction. Ses habitats ont tendance à disparaître. Sa mortalité routière est importante. Elle est aussi tuée par un champignon asiatique, introduit en Europe via des animaux exotiques. Ce pathogène a déjà provoqué une extinction de masse de salamandres tachetées aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne.

Pour se développer, la salamandre a besoin de petits cours d'eau ombragés reliés à des forêts peu entretenues, où l'on trouve du bois mort au sol. On peut aussi la trouver plus près de chez soi, dans son jardin. Les salamandres y trouvent refuge et apprécient tout particulièrement les hautes herbes.

En Suisse, la population est appelée à faire part de ses observations de salamandres vivantes ou mortes. Ce recensement est effectué entre autres par le centre pour la protection des amphibiens et des reptiles (KARCH), plus particulièrement à Genève par la biologiste Lise Barbu, responsable de l'antenne genevoise du KARCH.

>> Regarder le troisième épisode de la série de Forum consacré à la salamandre tachetée:

La salamandre
L'actu en vidéo - Publié le 30 juillet 2021

Plus d'infos sur cette salamandre à travers les croquis de Marcel Barelli:

Chapitre 04

Le lézard des murailles

Tout le monde en a forcément aperçu un une fois dans sa vie: le lézard des murailles est partout en Suisse. C'est un reptile qui s'accommode parfaitement aux activités humaines. On suppose même qu'il traverse les Alpes dans des trains de marchandises. Cette espèce est en expansion à travers le pays.

Les falaises ou blocs rocheux constituent l'habitat naturel du lézard des murailles. Les constructions humaines lui ont fourni de nouveaux milieux de vie. Et le réchauffement climatique lui permet de coloniser des nouveaux territoires en altitude.

Son cousin le lézard vert Le lézard vert. Le lézard vert. [RTS]

Le destin de son cousin, le lézard vert, est complètement différent. Ce reptile reconnaissable à sa peau vert pomme est un peu plus grand que le lézard des murailles et a besoin d'espaces naturels non anthropisés pour vivre. La disparition de ces milieux fait peser une menace sérieuse sur les lézards verts. Les chats domestiques ont aussi contribué à la disparition de populations entières.

Préserver ces espaces naturels sauvages, c'est l'objectif de Sylvain Ursenbacher du centre de cartographie, de compétences et de conseil pour la faune suisse, Info fauna.

>> Regarder le quatrième épisode de la série de Forum consacré au lézard des murailles et à son cousin le lézard vert:

Le lézard
L'actu en vidéo - Publié le 30 juillet 2021
 

Plus d'infos sur ce lézard à travers les croquis de Marcel Barelli:

Chapitre 05

Le gypaète barbu

Le gypaète barbu est l'emblème des Alpes. C'est un des plus grands rapaces d'Europe. Il mesure 3 mètres d'envergure et 1 mètre et demi de long de la tête à la queue. La couleur orangée des plumes de son cou n'est pas naturelle. C'est en prenant des bains de boue ferrugineuse que l'oiseau teinte ses plumes.

>> Lire aussi: Cinq nouveaux gypaètes barbus nés dans les Alpes suisses

Oiseau légendaire

Le gypaète a la particularité de nidifier en hiver. Il a nourri beaucoup de mythes et de croyances dans les régions de montagne, notamment sur sa nourriture. On disait par exemple de lui qu'il mangeait les agneaux et les bébés. Grossière erreur, puisque le gypaète ne mange pas d'animaux vivants. Il se nourrit de carcasses d'animaux morts et peut même digérer leurs os.

Disparition au début du 20e siècle

Le gypaète a totalement disparu de Suisse au début du 20e siècle. Mais les efforts de réintroduction entrepris depuis ont porté leurs fruits. Plusieurs couples sont présents dans les Alpes, comme dans la vallée de Derborence (VS), que connaît bien François Biollaz, ancien responsable du suivi du gypaète en Suisse occidentale.

Les lâchers de jeunes individus nés en captivité se poursuivront jusqu'à ce que l'espèce possède un bagage génétique suffisamment riche pour se renouveler sans intervention humaine.

>> Regarder le cinquième épisode de la série de Forum consacré au gypaète barbu:

Le gypaète
L'actu en vidéo - Publié le 30 juillet 2021

Plus d'infos sur cet oiseau à travers les croquis de Marcel Barelli:

Chapitre 06

"Le Bestiaire helvétique" de Marcel Barelli

La couverture du livre illustré de Marcel Barelli. La couverture du livre illustré de Marcel Barelli. [DR - EPFL Press]

Dans son ouvrage "Bestiaire helvétique", l'illustrateur naturaliste Marcel Barelli s'est donné pour mission de présenter l'ensemble des quelque 400 animaux vertébrés présents en Suisse. Une première.

Du milan royal au chacal doré, ce livre présente un panorama complet des vertébrés de Suisse, dont près de la moitié est aujourd'hui menacée de disparition. Il met en lumière une réalité parfois méconnue: un grand nombre d'espèces indigènes sont proches de l'extinction en Suisse.

Forum des idées - Le réalisateur Marcel Barelli signe un "Bestiaire helvétique"

On connaît très bien le triste destin des orangs-outans et des pandas à l’autre bout du monde. Un peu moins ce qui se passe près de chez nous. Et les choses ne se passent pas très bien. Je dirais même très mal.

Marcel Barelli, illustrateur, réalisateur de films d'animation et passionné de nature
 

>> Revoir l'interview du dessinateur Marcel Barelli dans Forum (16.10.20):

Forum des idées - Le réalisateur Marcel Barelli signe un "Bestiaire helvétique"
Forum - Publié le 16 octobre 2020

Crédits

  • Série de Forum

    Pietro Bugnon, Julie Kummer, Alexandre Davoine et Sylvain Michel

  • Grand format web

    Fabien Grenon