Grand Format

4 balades originales en Suisse romande

Introduction

Cet été, remontez le fil de l'histoire du Valais le long du bisse d'Ayent, découvrez cette nature des Alpes vaudoises si inspirante pour Cosey, partez sur les traces du lynx dans le Jura ou laissez-vous porter par les poèmes de Rilke dans le parc naturel de Finges. Découvrez ces quatre balades originales en Suisse romande.

chapitre 01

550 ans d'histoire au fil de l'eau

Depuis 1446, l'eau du Grand bisse d'Ayent n'a que rarement arrêté de couler à travers les canaux en bois ou ceux creusés dans la roche, au travers des forêts de pins et des pairies.

Le bisse d'Ayent retrace à lui seul l'histoire valaisanne, un fil rouge à travers les époques. "Ce bisse a été construit à une époque où l'agriculture change" explique Gaëtan Morard, directeur du Musée valaisan des bisses. "On passe d'une agriculture de subsistance à l'élevage bovin, avec les vaches d'Hérens. Il fallait nourrir le bétail en hiver et donc irriguer les pâturages en automne pour faire du fourrage. Pour cela, il a fallu chercher l'eau encore plus loin, encore plus haut."

Carte des itinéraires des bisses de Sion, d'Ayent et du Bitailla
Carte des itinéraires des bisses de Sion, d'Ayent et du Bitailla [Musée des bisses]

>>> Partez en balade avec le reportage de Katia Bitsch en compagnie de Gaëtan Morard

Bisse d'Ayent - passage de Torrent-Croix
Musée des bisses
La Matinale - Publié le 20 juillet 2021

Le billet de 100 francs

Le passage de Torrent-Croix sur le bisse d'Ayent illustre le billet de 100 francs de la Confédération depuis 2019 Le passage de Torrent-Croix sur le bisse d'Ayent illustre le billet de 100 francs de la Confédération depuis 2019 [Katia Bitsch - RTS] Le bisse d'Ayent étant un modèle d'ingéniosité, il n'est pas surprenant que cette vue des chéneaux en bois accrochés à flan de falaise ait été choisie par la BNS en 2019 pour illustrer le billet de 100 francs de la Confédération.

Perché au-dessus du vide

La construction de ce passage était un travail périlleux. Il fallait avancer dans le vide sur une planche retenue par un contre-poids pour planter le "boutset", c'est-à-dire la poutre suivante, comme le montre l'illustration ci-dessous.

Illustration de Rose Gigon montrant les techniques de construction du bisse d'Ayent Illustration de Rose Gigon montrant les techniques de construction du bisse d'Ayent [Rose Gigon - Musée des bisses]

Des chéneaux restaurés

Ces chéneaux demandant beaucoup d'entretien, un tunnel a été construit en 1831 à la poudre par des ouvriers italiens pour faire passer l'eau. Les chéneaux ne servent plus aujourd'hui, mais ont été restaurés dans un but de préservation des savoirs d'antan.

"Sur chaque bisse, il y a un sentier pour le garde et la déclivité est assez faible, ce qui en fait des chemins de randonnée très appréciés des touristes anglais depuis le XVème siècle", explique Gaëtan Morard. Il a fallu attendre les années 1930 pour que les Valaisans prennent eux aussi conscience de la valeur patrimoniale des bisses.

>>> le bisse d'Ayent en image dans "Passe-moi les jumelles"

Balade le long du bisse d'Ayent
Passe-moi les jumelles - Publié le 23 septembre 2011

Toujours des droits d'eau

Si aujourd'hui les bisses sont surtout un atout touristique, ils servent toujours à l'irrigation des cultures et du vignoble. Plus de 80% des bisses valaisans ont conservé leur utilité agricole.

"A l'époque, les droits d'eau étaient transmis dans les familles et aujourd'hui encore, certains ont hérité de ces droits d'eau; ce sont les descendants des agriculteurs qui ont construit ces bisses", explique le directeur du musée. "Pour beaucoup c'est symbolique, mais dans le futur, en cas de pénurie d'eau avec le changement climatique, ces droits d'eau pourraient avoir une utilité".

>>> En 1963, l'émission Horizons campagnards de la RTS assiste à une réunion particulière de paysans valaisans autour de la question de la répartition des eaux du bisse de Sion.

L'assemblée se déroule dans un café où participent en nombre montagnards et vignerons, qui attendent de connaître les heures octroyées pour l'irrigation de chacune de leurs parcelles.

Bisses: la ruée vers l'eau, 1963.
Horizons campagnards - Publié le 21 mars 2018

chapitre 02

Quand la nature inspire Cosey

Au-dessus de Gsteig, village bernois à la frontière des Alpes vaudoises, l'auteur de bande dessiné Bernard Cosendai, dit Cosey, nous guide à travers cette nature qui l'inspire. Une forêt de sapins, une rivière qui serpente, autant de décors qui lui permettent de se ressourcer entre deux planches de bande dessinée.

Père de la série à succès  "Jonathan", Cosey est passionné d'Asie. Il a sillonné le Tibet, l'Inde et la Birmanie pour alimenter les aventures de son personnage, un jeune baroudeur suisse crayonné à son image, et qui a fait rêver des milliers de fans depuis 1975.

"Kate" de Cosey a obtenu l'Alfred de la meilleure BD à Angoulême en 1982.
"Kate" de Cosey a obtenu l'Alfred de la meilleure BD à Angoulême en 1982. [ - Editions du Lombard]

Cosey lors de la présentation de l'une des ses expos en 2012.

Parfois j'ai l'impression de tomber réellement amoureux d'un paysage au point d'être triste quand je le quitte

Cosey

Mais si Cosey est un grand voyageur, il a également besoin de calme et de solitude pour dessiner. Il vit à la montagne, un lieu qui tient une place de choix dans une oeuvre au style épuré et sans traits inutiles.

>> Partez en balade avec Cosey qui partage avec Julie Liardet sa vision très graphique de la nature

Cosey dessine dans son carnet
Julie Liardet - RTS
La Matinale - Publié le 02 août 2021

Après avoir traversé les pâturages, Cosey retourne dans son atelier, où il prépare le 17e et dernier album de sa série Jonathan, série qui va donc se conclure définitivement. Intitulée "La piste de Yeshe", la BD sortira en novembre prochain.

 

>> Pour en apprendre davantage sur Cosey, regardez ce portrait dans "Passe-moi les jumelles"

Cosey, la couleur de la neige
Passe-moi les jumelles - Publié le 11 octobre 2013
 

chapitre 03

Sur les traces du lynx dans le Jura

Neil Villard, biologiste et photographe animalier, nous emmène sur les traces du lynx dans le Jura suisse, dans le Parc régional du Chasseral. Depuis 10 ans, il piste cet animal craintif surnommé le fantôme de la forêt .

La balade part de Villeret (à côté de Saint-Imier) jusqu’au Pâquier La balade part de Villeret (à côté de Saint-Imier) jusqu’au Pâquier [Sophie Iselin - RTS] C'est dans le petit village de Villeret que commence la balade, en direction de la combe Grède et de la combe Biosse, réserves de faune exceptionnelles où, si l’on cherche bien, on peut même dénicher quelques bouteilles d’absinthe.

"Avec le lynx, c’est toujours des tours de passe-passe ou des jeux de cache-cache. Il est très fort et nous très mauvais. Ça renforce ce côté incroyable dans la quête difficile d’apercevoir le lynx" explique Neil Villard.

 

>>> Partez sur la piste du lynx en écoutant le reportage de Sophie Iselin

Sur les traces du Lynx.
Sophie Iselin - RTS
La Matinale - Publié le 14 juillet 2021
n

 

"Être à l’affût dans des endroits stratégiques, minutieusement préparés, c’est être spectateur de moments privilégiés, partager quelques instants intimes de la vie d’animaux libres et sauvages."

Originaire du Jura suisse, Neil Villard parcours inlassablement les crêtes et les forêts de son enfance. Passionné par nos grands prédateurs, il a eu la chance de les observer dans leurs habitats naturels à plusieurs reprises. "Une ombre en lumière", livre de Neil Villard "Une ombre en lumière", livre de Neil Villard [Neil Villard - DR]

Mais ces dix dernières années ont été consacrées entièrement au lynx, qui occupe une place prépondérante dans ses livres et dans sa vie.

Son livre "LYNX, une ombre en lumière" est l’aboutissement de milliers d'heures passées dehors, caché dans les bois à guetter le passage du fantôme des forêts.

 

En Suisse, aujourd'hui, le nombre de lynx en liberté est estimé à quelque 300 individus, répartis entre les Préalpes, les Alpes et la chaîne du Jura.

>> En 2017, une femelle Lynx de 6 ans, blessée, a été filmée dans la Jura vaudois, dans la Vallée de Joux

Les images  d un lynx filmées en 2017 dans le Jura vaudois
L'actu en vidéo - Publié le 21 août 2020

 

 

 

chapitre 04

Tout un poème

C'est en Valais que le poète germanophone Rainer Maria Rilke a passé les dernières années de sa vie de 1921 à 1926. Même si ça peut surprendre, ce ne sont pas les montagnes qui ont attiré ce grand voyageur dans le Vieux Pays, mais bien la végétation lui rappelant le sud: la Provence et l'Espagne.

>>> Partez en balade dans le parc naturel de Finges en écoutant le reportage de Sandra Zimmerli en compagnie de Brigitte Duvillard, conservatrice de la Fondation Rilke à Sierre

Le sentier de Rainer Maria Rilke près de Sierre.
Sandra Zimmerli - RTS
La Matinale - Publié le 28 juillet 2021

Le Valais offre l’un des paysages les plus magnifiques qu’il m’ait été donné de voir; il a, en outre, cette capacité extraordinaire d’offrir des équivalents multiples à notre vie intérieure.

Rainer Maria Rilke, dans une correspondance avec Xaver von Moos en 1922

Rilke est subjugué par le paysage valaisan. Dans une lettre à Marie de la Tour et Taxis, datée du 25 juillet 1921, il évoque la magie combien singulière que ces lieux exercent sur lui:

«Mais ce qui d’autre part me retient encore, c’est ce merveilleux Valais: je fus assez imprudent pour descendre dans cette vallée, jusqu’à Sierre et à Sion: je vous avais parlé de la magie combien singulière que ces lieux exerçaient sur moi, lorsque je les vis pour la première fois, l’an dernier à l’époque des vendanges. Le fait que dans la physionomie de ce paysage l’Espagne et la Provence s’interpénètrent de façon si étrange, m’avait déjà fortement ému naguère; car ces deux pays au cours des dernières années d’avant-guerre m’ont tenu un langage plus puissant et décisif que tout le reste: et dès lors jugez du fait d’entendre leurs voix réunies dans une vaste vallée de montagnes en Suisse! Et cet accent, cette affinité, cette parenté ne sont point imaginaires. Récemment encore je lisais dans une rubrique consacrée à la flore valaisanne que certaines fleurs apparaissent ici qui ne se rencontrent nulle part ailleurs qu’en Provence et en Espagne, il en est de même des papillons.»

Autant Rilke était un nomade avec une vie faite de voyages à travers l'Europe, autant il avait besoin d'être ancré quelque part pour pouvoir écrire.

Brigitte Duvillard, conservatrice de la Fondation Rilke à Sierre

Le poète Rainer Maria Rilke a 45 ans lorsqu'il s'installe en Suisse, où il composera plusieurs recueils de poésies en français: Vergers, Quatrains valaisans. Rilke dans le vignoble valaisan. Rilke dans le vignoble valaisan. [DR] Il y retrouvera Baladine Klossovska, qui deviendra son amante.

Né à Prague, écrivant en allemand, Rilke trouve en Valais les racines qui lui manquaient.

L'industriel Werner Reinhardt, mécène et admirateur du poète, lui achète en 1921 la tour médiévale de Muzot, à Veyras, dans laquelle il vivra de manière quasi ascétique jusqu'à ses derniers jours.

>> Pour en apprendre davantage sur Rilke, regardez "Voix au chapitre", un reportage de 1975

Rainer Maria Rilke
Voix au chapitre - Publié le 15 août 2018

Octobre 1925, Rilke atteint d'une leucémie sait que sa fin approche et demande à être enterré à Rarogne.

«Je préférerais être enseveli dans le cimetière haut perché de l’ancienne église de Rarogne. Son enceinte fait partie des premiers endroits où j’ai accueilli le vent et la lumière de ce pays, avec toutes les promesses qu’elle m’aura aidé à réaliser par la suite, avec Muzot et à Muzot».

L’épitaphe souhaitée par Rilke a donné lieu à de nombreuses interprétations:

"Rose, ô pure contradiction, désir

de n’être le sommeil de personne sous tant de

paupières."