Grand Format

Déclic

Introduction

Réaliser un rêve, partir à l'aventure, changer de mode de vie, s'engager pour une cause, concrétiser un projet, remettre en question son rapport au monde et à la société actuelle... Expérience d'un jour ou combat d'une vie. Ces personnes ont franchi le pas. Ils et elles nous racontent...

Chapitre 01

Une vie de cabossée

Polyhandicapée de naissance et privée de langage verbal, Caroline Short communique grâce à une méthode qui s'apparente à de la télépathie: la psychophanie (lire ci-dessous). Le témoignage de cette Valaisanne de 29 ans résonne comme un appel à une société plus ouverte et tolérante, afin de s'enrichir mutuellement.

Une vie de cabossée
Déclic - Publié le 03 mai 2021

La psychophanie, une méthode controversée

La psychophanie, la méthode de communication présentée dans cette vidéo, suscite des réactions et soulève quelques interrogations. Cette dernière est controversée dans le milieu académique car il n'existe aucune explication scientifique de son fonctionnement à l'heure actuelle.

Néanmoins, cette méthode est utilisée par plusieurs associations et institutions accompagnant des personnes en situation de handicap et touchées par le mutisme. Encore, cette méthode est abordée dans une perspective formatrice au sein de certaines Hautes écoles de travail social.

Afin de compléter cet épisode de Déclic et d'approfondir le débat, nous avons contacté Dominique Wunderle, Maître chargée d'enseignement à la Haute école de travail social à Fribourg (HETS-FR), et Konrad Stokar, co-directeur de la communication et défense des intérêts de l'Association Cerebral Suisse.

Quel regard portez-vous sur la psychophanie?

Konrad Stokar: Nous sommes conscients que les avis sont partagés sur ce sujet. Nous ne pouvons pas donner d'appréciation scientifique, car nous ne sommes pas des experts. Cependant, nous soutenons toutes les approches qui aident les personnes en situation de handicap à mener une vie autodéterminée, à participer activement à la vie en société et à formuler leurs besoins. Nous avons fait l'expérience que la communication assistée apporte une contribution précieuse et importante à cet égard.

Dominique Wunderle:  Pour moi qui suis cartésienne, cette méthode n'est pas facile à comprendre, mais elle est de l’ordre des choses difficilement explicables comme les personnes qui ont le don d’enlever le feu, l’hypnose ou encore la communication entre les arbres. Je ne connais pas d'études scientifiques, mais j'ai pu observer les effets positifs chez des personnes qui ont un polyhandicap. Il se passe quelque chose. Est-ce un instant privilégié de corps à corps? Est-ce une communication cerveau à cerveau?

Est-ce une méthode que vous portez dans votre institution ou vos formations?

Dominique Wunderle: Lorsque l’on accompagne des personnes qui n’ont pas la communication orale, il s’agit de trouver d’autres moyens de communiquer, de manière non verbale.

La psychophanie est un moyen parmi d’autres, au même titre que la langue des signes, le FALC (facile à lire à comprendre), la communication facilitée, les pictogrammes, etc. Pour moi, elle fait partie d’un ensemble de moyens que nous abordons à la HETS-FR dans le cadre de la thématique «augmenter les opportunités de communiquer» qui traverse les 3 ans d'études des éducateurs-trices spécialisé-e-s.

Caroline Short (qui intervient ponctuellement dans cette formation) s’exprime aussi par d’autres canaux: le regard, les tensions musculaires, etc.

Que répondre aux personnes qui doutent de cette pratique?

Dominique Wunderle: Il y a effectivement une part de mystère et d’inexplicable, mais cette pratique respecte un cadre éthique: une personne en situation de handicap est "facilitée" par plusieurs personnes; ce sont des professionnel-le-s formé-e-s et supervisé-e-s; le ou la facilitant-e n’est pas un proche, mais une personne externe au noyau familial.

Konrad Stokar: Nous pouvons comprendre les doutes. Dans le même temps, nous avons nous-mêmes fait des expériences impressionnantes où des personnes en situation de handicap ont "trouvé leur voix".

Ceux qui rejettent ces méthodes devraient se demander quelles alternatives existent pour permettre aux personnes vivant avec des handicaps ou des polyhandicaps avec des troubles de la communication de participer activement à la société.

Propos recueillis par Sébastien Bourquin et Marco Vogel

Chapitre 02

Omer Zeinu, la voix des réfugiés

Omer Zeinu a fui l'Erythrée à cause de la guerre. Arrivé en Suisse, il décide d'écrire un livre, "I wish I never left" ("J'aimerais ne jamais être parti"), afin de mettre des mots sur les maux endurés par les réfugiés dans leur pays d'origine et sur les routes de l'exil, mais également en Suisse. Au-delà des clichés et des préjugés, cet ouvrage est un message d'espoir et une invitation à la tolérance et au partage.

Omer Zeinu, la voix des réfugiés

Chapitre 03

1971 - 2021: le féminisme ne lâche rien!

Cinquante ans d'action citoyenne et la lutte continue! Pour la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, quatre Romandes, trois générations de féministes partagent leur point de vue sur la condition féminine en cette année de jubilé du droit de vote et d'éligibilité au plan fédéral.

1971 - 2021: le féminisme ne lâche rien !
Déclic - Publié le 05 mars 2021

Chapitre 04

La pédagogie par la nature

La Ferme du Fond de l'Étang est un projet associatif holistique développant une activité agricole responsable avec une dimension pédagogique.

Dans la nature, il y a toujours quelque chose à faire, à apprendre et à découvrir que ce soit au niveau physique, émotionnel, cognitif ou social.

La pédagogie par la nature

Chapitre 05

Ma vie au rythme des transitions

"Les personnes non-binaires ou les personnes trans devraient avoir le choix. Et l'application, c'était ce but-là: mettre à disposition des outils, transgresser ces parcours officiels."

Sylvain Hugon est né·e en tant que garçon mais s'est toujours senti·e entre le genre masculin et féminin. Une application pour les personnes transidentitaires a été développée par la Haute École d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD) avec sa collaboration.

Déclic
Déclic - Publié le 15 septembre 2020

Chapitre 06

Cultiver la vie de quartier

Comm'une Allée Verte est un projet associatif, un jardin urbain pensé pour végétaliser et se réapproprier la place publique à Lausanne. Les espaces verts et le mobilier urbain constituent un lieu de rencontre, de sensibilisation, de partage et de contemplation. Cultiver des plantes, en même temps que la vie de quartier.

Comm'une Allée Verte, projet associatif pour déclic, épisode 8.
Déclic - Publié le 16 octobre 2020

Chapitre 07

Instagram: ma scène, ma voix, mon art

"Ce qui me tient à coeur, c'est de pouvoir un peu attacher mon drag à un militantisme, à un côté activiste".

Pour Princesse GenderFuck, les drag queens, ont un rôle à jouer pour déconstruire les codes liés à la féminité, la masculinité, ou autres. Leur art permet de décadrer les identités. Et si le hors-norme devenait la norme?

Chapitre 08

J'ai décidé de prendre le temps

Le Neuchâtelois Philippe Dobler a soif de nouveaux horizons! Perché sur son streetstepper, il voyage différemment, se laisse vivre et prend le temps de rencontrer les gens et d'admirer les paysages. La période du confinement l'a amené à repenser son rapport au monde, à l'environnement et au temps.

J'ai décidé de prendre le temps

Chapitre 09

Plus forte que le virus

"Quand tu acceptes de vivre, tu acceptes que potentiellement il y aura des imprévus, il y aura des challenges. Et c'est aussi ça qui fait la beauté du chemin. Tu vas de l'avant avec ta vie".

Géraldine, enseignante, coach et sportive d'élite touchée par le Covid-19 est plus forte que le virus et les préjugés liés à sa condition de femme.

Géraldine, la force mentale au quotidien.

Chapitre 10

Le jour où j'ai dessiné une BD

Pour Sarah Najjar, alias Sarah's Left hand, le confinement a été une période d'intense créativité. Dès les premiers jours, l'illustratrice a collecté des anecdotes et les a immortalisées dans un livre intitulé "Confessions confinées". Une première bande dessinée qu'elle a éditée toute seule.

Le jour où j'ai dessiné une BD

Chapitre 11

Un geste pour l'environnement

Les Clean-Up-Days, ce sont des journées consacrées au ramassage des déchets dans la nature. Communes, écoles, groupes d'habitants ou simples individus: ils sont nombreux à se mobiliser en ce mois de septembre.

Comme Dominique et son fils Benjamin, qui ont participé au nettoyage du village d'Anières (GE).

Un geste pour la planète

Chapitre 12

Appel à témoins

La crise sanitaire a suscité chez vous un besoin de changement et de (re)conversion individuelle, professionnelle, consumériste...? Le vivre-ensemble et le vivre pour soi-même ont-ils radicalement changé pour vous? Partagez vos initiatives et vos expériences avec tout le monde.

Racontez-vous, racontez-nous! Rendez-vous sur notre page >>

Crédits

  • Réalisation Sébastien Bourquin, Meili Gernet & Marco Vogel