Modifié

Didier Cuche roi incontestable de la Streif

Cuche a réalisé une course de toute beauté. [Leonhard Foege - Reuters]
Cuche a réalisé une course de toute beauté. [Leonhard Foege - Reuters]
Le Neuchâtelois de 36 ans a remporté pour la 4e fois la mythique descente de la Streif, après 1998, 2008 et 2010. Seul Franz Klammer, dans les années 70, a fait aussi bien. Deuxième, Bode Miller est relégué à... 0"98!

Kukereuters [Reuters]Kukereuters [Reuters]Le Neuchâtelois a éclaboussé de toute sa classe la mythique descente de Kitzbühel. Après 1998, 2008 et 2010, il s'est imposé pour la quatrième fois sur la "Streif".

Impérial sur tout le parcours, Cuche a relégué son dauphin, Bode Miller, à  0"98! Un véritable gouffre à ce niveau. Le Français Adrien Théaux a complété le podium, 1"18 du vainqueur du jour.   

Ce succès, le 15e de sa carrière et le premier de sa saison, permet au skieur des  Bugnenets de rejoindre Frank Klammer dans la légende. L'Autrichien s'était aussi imposé à 4 reprises à Kitzbühel dans les années 1970.

"J'ai presque perdu un bâton"

Il y avait Franz Klammer, il y a désormais Didier Cuche. "C'est une sensation qui n'est pas descriptible", a lâché "Kuke" quelques minutes après avoir franchi la ligne en héros. La légende autrichienne Klammer s'était, elle, imposée entre 1975 et 1977, puis en 1984.

"Je ne réalise pas encore. Honnêtement, je ne pensais pas que ça suffirait pour gagner. J'ai presque perdu un bâton au départ et je suis sorti un peu large dans un virage. Visiblement, j'avais des fusées au pied. je remercie mon service-man!".

Didier Cuche, comme le bon vin

cuchereuters.JPG [Dominic Ebenbichler - Reuters]cuchereuters.JPG [Dominic Ebenbichler - Reuters]A 36 ans et cinq mois, Cuche est aussi devenu le plus vieux vainqueur d'une épreuve en Coupe du monde. Il devance dans les annales le Liechtensteinois Marco Büchel, vainqueur à 36 ans et deux mois du super-G de Kitzbühel en 2008.

Avec le niveau qui est le sien actuellement, on se demande si Cuche va vraiment prendre sa retraite en fin d'hiver. En fêtant cette victoire sur la Streif, Cuche s'est parfaitement replacé en vue de la conquête d'un quatrième globe de la descente et a pris sa revanche après avoir été privé de la victoire pour 14 centièmes samedi dernier par l'Autrichien Klaus Kroell lors de la descente de Wengen, qui manque à son palmarès.

Walchhofer voit rouge

Dossard rouge avant cette descente, Michael Walchhofer a chuté et compte dorénavant dix points de moins que son grand rival suisse. Vainqueur la veille du super-G, Ivica Kostelic est un peu rentré dans le rang. Sa 11e place constitue néanmoins un excellent résultat pour un coureur qui n'est pas un descendeur. Du coup, il sera très difficile d'empêcher un nouveau triomphe du Croate dimanche lors du combiné. Son principal adversaire sera le Valaisan Silvan Zurbriggen, lui aussi bien placé après la descente (13e).

L'Italien Klotz "commotionné"

Siegmar Klotz a fait une grosse chute samedi. Parti avec le dossard 33, l'Italien de 23 ans a perdu l'équilibre et a fini violemment sa course dans les filets de sécurité. Il a été évacué dans une civière par hélicoptère vers l'hôpital de St-Johann.

Selon l'encadrement italien, le coureur souffre d'une commotion cérébrale et s'est blessé à un bras. Cette chute survient deux jours après le terrible accident de l'Autrichien Hans Grugger sur cette même piste à l'entraînement. Blessé sérieusement à la tête, l'Autrichien a été opéré pendant cinq heures jeudi à l'hôpital d'Innsbruck et reste plongé dans un coma artificiel.

 

L'état de santé de Grugger est stable

Hans Grugger, victime d'un grave traumatisme crânien après une lourde chute à Kitzbühel jeudi, est stable et il reste plongé dans un coma artificiel, a indiqué samedi la Fédération autrichienne de ski (ÖSV).

"Après la visite, l'équipe médicale peut confirmer que Hans Grugger est dans un état stable et que la pression dans la boite crânienne n'a pas augmenté", précise le communiqué de l'ÖSV, soulignant que d'autres examens doivent avoir lieu ce samedi.

"Aucun pronostic n'est possible pour le moment, Hans Grugger reste plongé dans un coma artificiel", poursuit le communiqué.

L'équipe médicale avait estimé vendredi que l'Autrichien de 29 ans, longuement opéré à la tête jeudi après-midi, n'était pas complètement hors de danger. Il souffre également de lésions aux poumons et de fractures aux côtes.

Le skieur de Bad Hofgastein avait perdu le contrôle à la réception du vertigineux saut de la Mausefalle, dans le haut de la redoutable piste de la Streif, un des passages les plus craints par les compétiteurs de la Coupe du monde de ski alpin.

agences/F.Tybalt

Publié Modifié

Descente de Kitzbühel

1. Didier Cuche SUI 1'57"72
2. Bode Miller USA + 0"98
3. Adrien Théaux FRA 1"18
4. Mario Scheiber AUT 1"36
5. Peter Fill ITA 1"38
6. Christof Innerhofer ITA 1"50
7. Werner Heel ITA 1"64
8. Ambrosi Hoffmann SUI 1"65
9. Klaus Kroell AUT 1"78
10. Romed Baumann AUT 1"82

13. Silvan Zurbriggen SUI 2"17
18. Carlo Janka SUI 2"91
20. Patrick Kueng SUI 3"12
24. Tobias Gruenenfelder SUI 3"93


Général messieurs
1. Ivica Kostelic CRO 850
2. Aksel Svindal NOR 585
3. Didier Cuche SUI 573
4. Silvan Zurbriggen SUI 529

5. Romed Baumann AUT 456
6. Benjamin Raich AUT 434
7. Michael Walchhofer AUT 433
8. Carlo Janka SUI 432
9. Ted Ligety USA 422
10. Marcel Hirscher AUT 419

Les descendeurs les plus prolifiques sur la Streif

QUATRE SUCCES

Didier Cuche 1998, 2008, 2010, 2011
Franz Klammer AUT 1975, 1976, 1977, 1984

TROIS SUCCES

Pirmin Zurbriggen SUI 2x 1985, 1987
Franz Heinzer SUI 1991, 2x 1992
Luc Alphand FRA 2x 1995, 1997
Karl Schranz AUT 1969, 2x 1972

DEUX SUCCES

Roland Colombin SUI 1973, 1974
Stephan Eberharter AUT 2002, 2004
Lasse Kjus NOR 1999, 2004
Fritz Strobl AUT 1997, 2000
Peter Wirnsberger AUT 2x 1986
Steve Podborski CAN 1978, 1979
Josef Walcher AUT 2x 1978