Modifié le 16 novembre 2018 à 12:59

L'égalité salariale n'est pas acquise selon la grande majorité des Suisses

Les assises romandes interrogent la place des femmes au 21e siècle.
En Suisse, huit personnes actives sur dix perçoivent une inégalité salariale au détriment des femmes La Matinale / 1 min. / le 22 septembre 2018
Les Suisses considèrent que l'égalité entre hommes et femmes n'est pas acquise. Selon le premier Baromètre national de l'égalité, publié jeudi, huit personnes sur dix perçoivent une inégalité salariale générale au détriment des femmes.

Le baromètre sur l'égalité salariale a été réalisé sur 1852 personnes actives entre 18 et 65 ans durant l'été 2018.

Les femmes (92%) sont plus nombreuses que les hommes (75%) à estimer qu'elles sont lésées, précise l'étude menée par la Haute école de travail social de Lucerne et l'institut gfs.bern pour la Conférence suisse des délégué·e·s à l'égalité (CSDE).

Cette impression diffère très faiblement entre les régions du pays. Les habitants de la région lémanique sont les plus critiques, alors que la perception est meilleure en Suisse orientale.

Discrimination salariale

Plus de la moitié (57%) des personnes actives se sont déjà senties discriminées en raison de leur sexe dans leur vie professionnelle. Les femmes sont nettement plus souvent concernées (71%) que les hommes (43%). 40% des femmes pensent déjà avoir personnellement vécu une discrimination salariale du fait de leur sexe.

Plus le personnel est nombreux, plus les soupçons de discrimination salariale au sein de l'entreprise augmentent. Ce constat s'exprime le plus souvent chez des personnes occupant des fonctions d'encadrement inférieur et moyen.

Par ailleurs, 17% des femmes et à peine 2% des hommes déclarent avoir été victimes de harcèlement de nature sexuelle ou sexiste sur leur lieu de travail.

ats/gma

Publié le 16 novembre 2018 à 09:06 - Modifié le 16 novembre 2018 à 12:59