Modifié vendredi à 18:45

Un procureur de la Confédération suspendu à la suite d'accusations

Le procureur Olivier Thormann (ici, en 2010).
Un procureur de la Confédération suspendu à la suite d'accusations Le 12h30 / 1 min. / vendredi à 12:31
Un procureur du Ministère public de la Confédération a été suspendu la semaine dernière. C'est la conséquence d'accusations à son encontre dans le cadre de procédures pénales touchant le football et la FIFA.

Le procureur Olivier Thormann a été suspendu fin octobre par le procureur fédéral Michael Lauber "par mesure de précaution et jusqu'à nouvel ordre", confirme vendredi le Ministère public de la Confédération (MPC) après des informations du groupe Tamedia.

La décision fait suite à des informations reçues à fin septembre par le procureur fédéral Michael Lauber et faisant état d'allégations contre celui qui est responsable de la division Criminalité économique. Ces dernières étant potentiellement pénalement répréhensibles, les faits ont été rapportés à l'Autorité de surveillance du MPC.

Pas de lien avec les "Football Leaks"

La suspension est liée aux procédures pénales en cours concernant le football et la FIFA. Mais le Ministère public précise expressément qu'elle n'est pas liée aux deux réunions bilatérales entre des responsables du MPC et de la FIFA, rapportées la semaine dernière par des médias dans le cadre des "Football Leaks".

>> Les précisions du 12h45:

Le Ministère public de la Confédération dans la tourmente. Le procureur en charges des affaires économiques suspendu.
12h45 - Publié vendredi à 12:45

ats/oang

Publié vendredi à 12:33 - Modifié vendredi à 18:45

Nomination d'un procureur extraordinaire

Une demande de nomination d'un procureur extraordinaire a été déposée pour clarifier les allégations à l'encontre d'Olivier Thormann.

Cette décision repose sur une évaluation des risques, portant particulièrement sur la protection du MPC en tant qu'institution, de la personne concernée, ainsi que des procédures pénales en cours.

Le procureur extraordinaire désigné est l'ancien procureur zurichois Ulrich Weder, précise le président de l'Autorité de surveillance du MPC. Ce dernier précise qu'il s'agit d'une procédure habituelle.