Modifié

Le milliardaire Paulsen a financé deux fois Géraldine Savary et Luc Recordon

Géraldine Savary et Luc Recordon lors de la campagne de 2015. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Le milliardaire Paulsen a financé deux fois Géraldine Savary et Luc Recordon / Forum / 2 min. / le 1 novembre 2018
On savait déjà que le milliardaire Frederik Paulsen avait financé une campagne de Géraldine Savary. L'enquête de la RTS montre désormais qu'il a soutenu à deux reprises la sénatrice vaudoise ainsi que son colistier Luc Recordon.

Mercredi dans Forum, la socialiste Géraldine Savary a reconnu que sa campagne 2011 au Conseil des Etats avait été en partie financée par le milliardaire Frédérik Paulsen. Le patron du groupe pharmaceutique Ferring avait corroboré ces propos.

>> Lire: Le milliardaire Paulsen a contribué à une campagne de Géraldine Savary

La RTS a obtenu jeudi du Parti socialiste vaudois les comptes de campagne du comité de soutien à Géraldine Savary et à son colistier écologiste Luc Recordon.

8000 francs en 2011 et 10'000 en 2015

Il en ressort que Frederik Paulsen a versé 8000 francs en 2011, partagés à part égale entre les deux candidats de la gauche. Mais il s'avère que le milliardaire a également financé leur campagne de 2015, à hauteur de 10'000 francs - soit 5000 pour chaque candidat.

La campagne de Luc Recordon a donc elle aussi été financée par le milliardaire et consul honoraire de Russie, même s'il affirme désormais qu’il ne se souvient plus très bien: "Je l'ai peut-être su", dit-il.

Le Vert vaudois précise que ce qui lui importait était que les règles internes soient respectées. Et même s'il s'est battu contre les forfaits fiscaux, il ne voit pas d'incohérence à accepter de l’argent d’un contribuable justement imposé au forfait, tant que la pratique reste légale.

>> L'éclairage du 19h30 sur la question du financement des campagnes:

La question de la transparence du financement des campagnes électorales. [RTS]
La question de la transparence du financement des campagnes électorales. / 19h30 / 1 min. / le 1 novembre 2018

Martine Clerc/Valérie Hauert/oang

Publié Modifié

Réactions diverses au sein du Parti socialiste

Certains calment le jeu et minimisent les montants reçus, compte-tenu du fait que tout est légal. Ils saluent aussi l'honnêteté de la sénatrice, alors qu'elle n'a commis aucun acte répréhensible.

D'autres ne cachent pas leur colère face à ce qu'ils considèrent comme un manque cruel de sens politique de la part de Géraldine Savary. Les règles du parti ont certes été respectées, mais son image et sa crédibilité en prennent un coup. D'autant que le PS fait de la transparence sur le financement des partis l'un de ses thèmes de prédilection, tout comme la lutte contre les forfaits fiscaux dont bénéficiait l'entreprise de Frederik Paulsen.

Interrogé jeudi dans l'émission Forum, le président du parti Christian Levrat soutient sa vice-présidente. "Pour ma part j'aurais probablement accepté cet argent, je l'aurais investi dans une campagne pour la suppression des forfaits fiscaux", dit-il. "Cela montre une certaine largeur de vues de Monsieur Paulsen de soutenir des politiciens et des politiciennes qui s'opposent à ses intérêts immédiats."

>> Ecouter l'interview de Christian Levrat dans Forum:

Le président du parti socialiste Christian Levrat. [Christian Brun - Keystone]Christian Brun - Keystone
Financement des campagnes de Géraldine Savary, interview de Christian Levrat / Forum / 4 min. / le 1 novembre 2018