Modifié le 30 octobre 2018 à 19:05

Les coursiers à vélo auront une convention collective de travail

Une convention collective de travail soumettrait les acteurs internationaux aux mêmes règles du jeu en Suisse.
Une convention collective de travail soumettrait les acteurs internationaux aux mêmes règles du jeu en Suisse. [Neil Hall - Reuters]
Les coursiers à vélo bénéficieront pour la première fois d'une convention collective de travail (CCT) dans le courant de l'année prochaine. Les détails ne sont cependant pas encore connus.

Les partenaires sont parvenus à un accord, a indiqué mardi David Roth, secrétaire central à Syndicom, confirmant une information de la radio SRF. Il n'en a pas dévoilé les détails, comme le montant du salaire minimum.

Cette question a été réglée avant que l'autorité de surveillance de la Poste n'annonce le 11 octobre le salaire minimum de 18,27 francs pour tous les employés d'un prestataire postal.

Dans l'attente de l'arrivée de grands groupes

Syndicats et employeurs s'attendent à l'arrivée prochaine sur le marché suisse de grands groupes internationaux comme Foodora ou Deliveroo. Leur venue mettra à nouveau l'activité et les salaires des coursiers sous pression.

Une CCT soumettrait les acteurs internationaux aux mêmes règles du jeu. Raison pour laquelle elle doit être contraignante pour toute la branche, exige Hans Ulrich Köhli, président du syndicat patronal Swiss Messenger Logistics, qui s'exprimait sur Radio SRF.

ats/ther

Publié le 30 octobre 2018 à 16:20 - Modifié le 30 octobre 2018 à 19:05