Modifié

Quatre candidatures pour succéder à Doris Leuthard au Conseil fédéral

Quatre candidatures ont été déposées à l'échéance du délai auprès du PDC. [Keystone]
Quatre candidatures ont été déposées à l'échéance du délai auprès du PDC. [Keystone]
Trois femmes et un homme sont en lice pour remplacer Doris Leuthard au gouvernement: les parlementaires Viola Amherd, Elisabeth Schneider-Schneiter et Peter Hegglin, ainsi que la ministre uranaise Heidi Z'graggen.

Les sections cantonales avaient jusqu'à jeudi minuit pour proposer leurs candidats. Le PDC "se réjouit de la diversité des candidatures déposées", indique le parti dans un communiqué vendredi.

Considérée comme une candidate sérieuse, la conseillère nationale haut-valaisanne Viola Amherd était la dernière à avoir annoncé sa candidature mercredi.

Sa collègue bâloise Elisabeth Schneider-Schneiter, actuelle présidente de la commission de politique extérieure du National, figure également parmi les papables les plus en vue.

Uri représenté pour la première fois au gouvernement?

Avec sa candidature, la conseillère d'Etat uranaise Heidi Z'graggen souhaite défendre la cause féminine et celle de son canton - qui n'a jamais eu de conseiller fédéral.

Le conseiller aux Etats zougois Peter Hegglin avait été le premier à faire part de son intérêt le 14 octobre. Il avait fait valoir ses 30 ans d'expérience aux niveaux exécutif et législatif - municipal, cantonal et fédéral.

>> Lire aussi: Un futur Conseil fédéral composé de trois femmes et quatre hommes?

ats/oang

Publié Modifié

Nombreux renoncements

Les noms d'autres prétendants possibles ont circulé ces dernières semaines. Mais tous ont renoncé à se porter candidat, à commencer par le président du PDC Gerhard Pfister qui a réaffirmé sa position le week-end dernier.

La semaine précédente, le conseiller aux Etats Pirmin Bischof (SO) avait lui aussi abandonné l'idée d'une candidature.

Stefan Engler (GR), Martin Candinas (GR), Andrea Gmür (LU), Ruth Humbel (AG), Erich Ettlin (OW), Isidor Baumann (UR) et Daniel Fässler (AI) avaient déjà tous renoncé à se porter candidats.