Modifié

Trois candidats du PLR en lice pour succéder à Johann Schneider-Ammann

Les trois prétendants du PLR au Conseil fédéral, Hans Wicki (NW), Karin Keller-Sutter (SG) et Christian Amsler (SH). [Urs Flüeler/Christian Beutler/Patrick Huerlimann - Keystone]
Les trois prétendants du PLR au Conseil fédéral, Hans Wicki (NW), Karin Keller-Sutter (SG) et Christian Amsler (SH). [Urs Flüeler/Christian Beutler/Patrick Huerlimann - Keystone]
Les sections cantonales du PLR avaient jusqu'à mercredi pour proposer leurs candidats pour succéder à Johann Schneider-Ammann. Trois candidats sont en lice: Karin Keller-Sutter, Christian Amsler et Hans Wicki.

Karin Keller-Sutter (SG), présidente du Conseil des Etats, Christian Amsler, président du gouvernement schaffhousois, et Hans Wicki (NW), conseiller aux Etats, partiront ces prochaines semaines à la rencontre de la population, indique jeudi le PLR.

Les candidats à la succession de Johann Schneider-Ammann se rendront le 6 novembre à Muttenz (BL), le 12 à Winterthour (ZH) et le 14 à Yverdon-les-Bains (VD), détaille le parti dans un communiqué.

Une favorite et deux outsiders

La conseillère aux Etats saint-galloise, candidate malheureuse face à Johann Schneider-Ammann il y a huit ans, est la première à avoir fait part de son intérêt le 9 octobre. Sa section cantonale l'a officiellement nommée le 20 octobre.

Karin Keller-Sutter fait figure de grande favorite si bien que lorsqu'il s'est lancé dans la course le 17 octobre, son collègue sénateur Hans Wicki a précisé que sa candidature était sérieuse et qu'il n'était pas un "candidat alibi". Le PLR Nidwald l'a adoubé mardi

Le dernier candidat, le président du gouvernement schaffhousois Christian Amsler, s'est lancé dans la course au Conseil fédéral le 18 octobre. Le ministre a dans la foulée reçu le soutien de sa section cantonale.

Une ou deux femmes

De nombreuses voix se sont fait entendre pour réclamer l'élection d'une femme. La présidente du PLR Petra Gössi a estimé que cela ferait du bien à son parti de porter une femme au gouvernement. Pour rappel, Elisabeth Kopp est la seule femme du parti à avoir été conseillère fédérale.

Le comité directeur du PLR se réunira le 9 novembre et transmettra sa recommandation au groupe parlementaire. Ce dernier procédera le 16 novembre à la nomination officielle des candidats qui seront proposés à l'Assemblée fédérale. Celle-ci aura le dernier mot le 5 décembre.

Le même jour, le Parlement élira également le successeur de Doris Leuthard au Conseil fédéral. Au sein du PDC, quatre personnes ont pour l'heure fait acte de candidature: Viola Amherd (VS), Elisabeth Schneider-Schneiter (BL), Heidi Z'graggen (UR) et Peter Hegglin (ZG).

>> Lire: Qui sont les candidats à la succession de Doris Leuthard au Conseil fédéral?

ats/dk

Publié Modifié
Nombreux renoncements
Si ces deux hommes ont décidé de tenter leur chance et de défier la grande favorite, de nombreux papables ont renoncé. A commencer par la présidente du parti Petra Gössi. Tout comme elle, le conseiller aux Etats appenzellois des Rhodes-Extérieures Andrea Caroni, la ministre zurichoise de l'économie Carmen Walker Späh et le conseiller aux Etats grisons Martin Schmid ont jeté l'éponge.
Ont également renoncé à se présenter les Zurichois Regine Sauter et Ruedi Noser, qui siègent respectivement au Conseil national et au Conseil des Etats, ainsi que le sénateur uranais Josef Dittli.