Modifié le 30 septembre 2018

La future composition du Conseil fédéral agite la presse dominicale

La salle du Conseil fédéral, à Berne.
La salle du Conseil fédéral, à Berne. [Gaëtan Bally - Keystone]
Les successions de Doris Leuthard et de Johann Schneider-Ammann au Conseil fédéral occupe une large place dans la presse ce dimanche. La question féminine y ressort comme l'enjeu principal.

En décembre, le Parlement doit élire non pas une mais deux nouvelles femmes au Conseil fédéral. C'est ce que Les Verts, de nombreux socialistes, des membres des partis du centre et des femmes des partis bourgeois exigent, rapporte la NZZ am Sonntag.

Le futur gouvernement serait alors composé de trois femmes et de quatre hommes. "Si nous pouvons choisir entre des candidats à compétences égales, nous choisirons des femmes", a déclaré Jürg Grossen, président des Vert'libéraux. Même son de cloche pour Martin Landolt, chef du PBD.

"Le Conseil fédéral devrait refléter la population, deux femmes c'est trop peu. Il en faudrait au moins trois ou quatre", estime Viola Amherd, vice-présidente du groupe PDC, qui est elle-même considérée comme favorite pour briguer le siège laissé par Doris Leuthard.

>> Lire: "Il faut des profils modérés pour les deux successions au Conseil fédéral"

Ignazio Cassis pour une double élection féminine

Dans le SonntagsBlick, le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis affirme sa préférence pour l'élection de deux femmes mais ajoute qu'il ne s'agit pas d'une obligation.

Doris Fiala, présidente des Femmes PLR, a répété à plusieurs reprises qu'elle soutenait une double candidature féminine. Elle souligne dans la SonntagsZeitung que la proposition d'un nom unique, dans ce cas celui de la favorite Karin Keller-Sutter, "serait un signe fort".

Une meilleure représentation des femmes à l'exécutif du pays trouve aussi des partisans au sein de l'UDC. "Trois femmes, ce serait bien", confie à la NZZ am Sonntag la conseillère nationale vaudoise Alice Glauser.

>> Lire: Simonetta Sommaruga souhaite un ticket féminin PLR au Conseil fédéral

Karin Keller-Sutter et Viola Amherd favorites

Si deux femmes sont élues au Conseil fédéral en décembre, alors Karin Keller-Sutter (PLR/SG) et Viola Amherd (PDC/VS) sont les favorites, affirme enfin Le Matin Dimanche. A gauche, on loue la fiabilité et le sens de l'Etat de la Saint-Galloise, alors que son flair politique est relevé du côté de l'Union suisse des paysans (USP).

A l'UDC, le Fribourgeois Jean-François Rime assure déjà voter pour elle, selon l'hebdomadaire. Quant à la Valaisanne Viola Amherd, "ses compétences sont reconnues. (...) C'est l'une des élues les plus influentes du Parlement", estime le conseiller national Mathias Reynard (PS/VS).

Elle a le soutien des Verts et celui des entourages des conseillers fédéraux, affirme Le Matin Dimanche. "C'est une femme de parole", explique aussi Jean-Luc Addor (UDC/VS).

>> Lire: La double vacance au Conseil fédéral ouvre le jeu des successions

hend avec ats

Publié le 30 septembre 2018 - Modifié le 30 septembre 2018