Modifié le 26 septembre 2018 à 21:12

Des élus exigent que la Confédération accorde un pavillon suisse à l'Aquarius

Le Panama a décidé de retirer son pavillon à l'Aquarius.
Appel à donner le pavillon suisse à l'Aquarius: interview de Guillaume Barazzone Forum / 5 min. / le 26 septembre 2018
Le Conseil fédéral doit accorder le pavillon suisse à l'Aquarius, ont demandé mercredi trois parlementaires. Ce navire qui porte secours aux migrants en mer Méditerranée va prochainement perdre le pavillon panaméen.

Le Panama a annoncé samedi qu'il allait retirer son pavillon au navire humanitaire Aquarius, déjà privé de pavillon par Gibraltar, pour "non-respect" des "procédures juridiques internationales" concernant le sauvetage de migrants en mer Méditerranée.

A la suite de cette décision, trois conseillers nationaux, Ada Marra (PS/VD), Kurt Fluri (PLR/SO) et Guillaume Barazzone (PDC/GE), ont déposé mercredi une interpellation, appelant à un geste humanitaire de la Suisse à l'égard de l'Aquarius, a appris la RTS. Aline Trede (Verts/BE) va également déposer une motion sur le sujet.

"On ne peut pas rester insensible à la situation de tous ces migrants qui sont en danger au milieu des eaux internationales en Méditerranée. Cela nous concerne tous en tant qu'êtres humains sur cette planète", a déclaré mercredi Guillaume Barazzone, l'un des signataires de cette interpellation, dans l'émission Forum.

Pour la socialiste Ada Marra, cosignataire de cette interpellation, il s’agit d'accorder le pavillon helvétique "au nom de la tradition humanitaire de la Suisse". En effet, c’est à titre humanitaire que la Confédération pourrait exceptionnellement enregistrer l’Aquarius dans le registres des navires suisses.

De son côté, l’UDC a déjà promis de s’opposer à une mesure de ce type.

Le dernier navire humanitaire en Méditerranée

L'Aquarius se dirige actuellement en direction de l'île de Malte. Les 58 naufragés qui se trouvent à son bord seront ensuite accueillis par la France, l'Espagne, le Portugal et l'Allemagne, en vertu d'un accord entre ces pays européens.

L'Aquarius est le dernier navire humanitaire à parcourir la mer Méditerranée pour recueillir des migrants qui tentent la traversée clandestine vers l'Europe, selon l'ONG qui l'a affrété, SOS Méditerranée.

Les autres navires humanitaires, qui étaient encore une dizaine il y a un peu plus d'un an au large de la Libye, ont quitté la zone pour des raisons diverses.

Le Lifeline est bloqué à Malte, où les autorités ont ouvert une enquête administrative, tandis que le Iuventa, soupçonné de collusion avec des passeurs, a été saisi par les autorités italiennes en août 2017.

>> A lire aussi, notre grand format Embarqués à bord de l'Aquarius

Marc Menichini/lan avec les agences

Publié le 26 septembre 2018 à 18:50 - Modifié le 26 septembre 2018 à 21:12