Modifié le 15 septembre 2018 à 18:21

Enquête du Ministère public après la cyberattaque contre l'Agence antidopage

Yves Nidegger (UDC-GE).
La réponse du DFAE aux cyberattaques russes est-elle suffisante? Interview d'Yves Nidegger Forum / 7 min. / le 15 septembre 2018
Deux espions russes présumés, arrêtés aux Pays-Bas pour soupçon de piratage du laboratoire de Spiez associé à l'enquête Skripal, puis renvoyés en Russie au printemps, auraient également ciblé l'Agence mondiale antidopage (AMA) à Lausanne.

Ces deux agents, interceptés par le service du renseignement militaire néerlandais, étaient impliqués dans une tentative de piratage du réseau informatique du laboratoire de Spiez, dans le canton de Berne, avaient rapporté vendredi les quotidiens néerlandais NRC et suisse Tages-Anzeigner ainsi que des sources officielles.

>> Lire aussi: Le Laboratoire de Spiez (BE) aurait été la cible de deux espions russes

"Espionnage politique"

Samedi, le Ministère public de la Confédération a déclaré que ces deux mêmes personnes faisaient l'objet d'une enquête depuis mars 2017 pour "cyber-attaque contre l'Agence mondiale antidopage", comme l'a rapporté 24 heures.

"L'enquête est menée sur la base d'un soupçon d'espionnage politique", a précisé une porte-parole, Linda von Burg, confirmant qu'il s'agissait des personnes "concernées par l'opération mentionnée par le service fédéral du renseignement" suisse, en lien avec l'attaque du laboratoire de Spiez.

>> Écouter le sujet du 12h30 samedi:

L'ambassadeur de Russie à Berne Sergueï Garmonine.
Anthony Anex - Keystone
Le 12h30 - Publié le 15 septembre 2018

De son côté, l'Agence mondiale antidopage a refusé de commenter cette affaire.

agences/ta

Publié le 15 septembre 2018 à 14:44 - Modifié le 15 septembre 2018 à 18:21