Modifié le 12 septembre 2018

Un homme sur trois en Suisse risque d'être atteint de cancer avant 75 ans

Une femme tient la main de sa mère atteinte de cancer (image d'illustration).
Une femme tient la main de sa mère atteinte de cancer (image d'illustration). [Shaun Best - reuters]
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié mercredi des estimations relatives à l'évolution des cas de cancer dans le monde. Celles-ci font état d'une progression alarmante du cancer.

Plus de 56'000 nouveaux cas de cancer seront observés en Suisse en 2018, selon les données du Centre international de la recherche sur le cancer (CIRC) qui dépend de l'OMS. Parmis ces cas, plus de 30'000 seront des hommes et plus de 26'000 des femmes. Plus de 18'000 décès seront observés, dont près de 10'300 chez les hommes.

Un homme sur trois en Suisse et plus d'une femme sur quatre risquent d'être atteints de cancer avant l'âge de 75 ans. Un sur dix et une sur 7,4 risquent d'en décéder avant ce même âge.

Près d'un cas sur cinq au total est un cancer de la peau sans présence de mélanome. Mais celui des poumons est le plus mortel avec 3500 décès attendus.

Causes de cette évolution

L'augmentation et le vieillissement de la population, les facteurs de consommation aggravants ou les conditions économiques et sociales expliquent la progression du cancer en Suisse et dans le monde.

ats/dsr

Publié le 12 septembre 2018 - Modifié le 12 septembre 2018

Et dans le monde?

Dans le monde, en 2018, plus de 18 millions de nouveaux cas, en augmentation de 4 millions par rapport à 2012, et 9,6 millions de décès, en hausse d'environ 1,5 million, seront observés. Au total, un homme sur cinq et une femme sur six seront affectés de cancer à un moment donné. Un homme sur huit et une femme sur 11 en décéderont.

Dans un peu plus de 20 ans, le nombre de nouveaux cas dans le monde devrait dépasser les 29 millions et le nombre de décès sera supérieur à 16 millions, selon un responsable du CIRC.

L'Asie est particulièrement touchée

Pour beaucoup de cancers, la prévalence dans les pays plus développés est 2 à 3 fois supérieure à celle des moins développés.

Par régions, près d'un cancer sur deux est observé en Asie. L'Europe rassemble de son côté près d'un quart des cas et plus de 20% des décès. Le continent américain suit avec 21% de cas et un peu moins de 15% de mortalité. En Asie et en Afrique, la part des décès par rapport au total dans le monde est supérieure à celle des cas, en raison d'un accès limité à des diagnostics et des soins.