Modifié

Les médias sociaux ont perdu des utilisateurs en Suisse l'an dernier

Les logos de Facebook et Twitter. [Franz-Peter Tschauner - Keystone]
Les logos de Facebook et Twitter. [Franz-Peter Tschauner - Keystone]
En Suisse, l'usage des médias sociaux a diminué pour la première fois, selon une étude réalisée l'année dernière. L'image de marque de Facebook et de Twitter, notamment, s'est dégradée.

Selon l'étude de MediaBrands, 55% de la population suisse utilise encore les médias sociaux, soit une perte de 4% en un an.

Ces médias ont perdu davantage d'utilisateurs que la presse écrite, dont les amateurs ont baissé d'un pourcent. Celle-ci est consultée - y compris le numérique - par 94% de la population suisse âgée de 15 à 79 ans.

Crédibilité des médias "traditionnels"

L'image de marque des médias sociaux a été ternie par différents scandales d'abus de données ou de fausses informations. Facebook, le plus grand réseau social au monde, se classe au dernier rang du classement de crédibilité des 170 marques et médias interrogés.

En revanche, la population suisse continue à avoir confiance en les journaux régionaux payants, ainsi qu'en les chaînes de radio et de télévision publiques. Dans l'ensemble, la crédibilité des médias en Suisse demeure élevée.

Seule la plateforme de vidéos Youtube, filiale de Google, est mieux considérée par les sondés que d'autres marques de médias.

ats/jvia

Publié Modifié

Une étude sur les performances des médias

Publicom détermine chaque année les performances des médias suisses selon l'étude MediaBrands. Elle est publiée chaque année depuis 2013, mais les médias romands ne sont pris en compte que depuis 2016. La chaîne de radio La Première de la RTS est par exemple la mieux classée pour la Suisse romande.

L'enquête de 2018 a été menée en avril et en mai et se base sur un échantillon de 4828 personnes. Au total, 178 médiamarques nationales et régionales des domaine de la presse, radio, télévision et en ligne ont été prises en compte.