Modifié le 02 septembre 2018 à 19:02

Le CICR critique le projet de Berne d'assouplir les exportations d'armes

Peter Maurer regrette la décision du Conseil fédéral d'autoriser les exportations d'armes vers des pays en conflit interne.
Peter Maurer regrette la décision du Conseil fédéral d'autoriser les exportations d'armes vers des pays en conflit interne. [Martial Trezzini - Keystone]
Le CICR se montre critique envers le projet du Conseil fédéral d'autoriser des exportations d'armes vers des pays en conflit. Son président Peter Maurer souhaiterait une Suisse au profil humanitaire plus marqué.

Les récentes décisions d'assouplir les exportations d'armes et de ne pas ratifier le Traité de l'ONU sur l'interdiction des armes ont affaibli la réputation, la crédibilité et la fiabilité de la Suisse, en tant qu'acteur humanitaire, a indiqué samedi Peter Maurer sur les ondes de la radio alémanique SRF.

L'assouplissement de l'ordonnance sur le matériel de guerre, décidé en juin par le Conseil fédéral et soutenu en commission parlementaire, permettrait d'exporter des armes vers les pays en conflit interne, s'il n'y a aucune raison de penser que les armes seront utilisées dans ce conflit.

Les armes finissent dans les conflits

Aujourd'hui, ce type de commerce est interdit si le pays de destination est en conflit armé, à l'échelle internationale ou interne.

Pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le matériel de guerre tombe tôt ou tard dans des zones de conflit. L'organisation humanitaire constate sur le terrain la présence d'armes exportées depuis bien longtemps par des pays développés.

ats/lan

Publié le 01 septembre 2018 à 15:44 - Modifié le 02 septembre 2018 à 19:02