Modifié le 25 août 2018 à 17:17

Les Verts rejettent à l'unanimité l'initiative UDC sur les juges étrangers

Regula Rytz, présidente des Verts.
Regula Rytz, présidente des Verts. [Walter Bieri - Keystone]
Réunis samedi en assemblée à Zoug, les Verts ont rejeté l'initiative UDC pour l'autodétermination, sur laquelle le peuple se prononcera le 25 novembre. Ils ont aussi recommandé le oui aux initiatives soumises le 23 septembre.

L'initiative populaire "Le droit suisse au lieu de juges étrangers" est qualifiée par les Verts d'initiative contraire aux droits de l'homme.

Réuni samedi en assemblée, le parti a martelé qu'il s'engagerait résolument pour que ce qu'il qualifie d'attaque envers les droits fondamentaux et la défense des minorités soit repoussée.

>> Lire aussi: L'initiative pour l'autodétermination, un enjeu de taille pour l'UDC

Oui à l'initiative "pour la souveraineté alimentaire"

Les Verts ont par ailleurs recommandé à l'unanimité le oui aux initiatives soumises au peuple le 23 septembre: l'inscription du vélo dans la Constitution, et l'initiative "pour la souveraineté alimentaire".

Ce texte se distingue clairement du leur, "Pour des denrées alimentaires saines et produites dans des conditions équitables et écologiques", mais il soutient des objectifs communs.

Les Verts ont également décidé de soutenir l'initiative populaire "Pour une liberté d'organisation des cantons" en matière d'assurance maladie, un texte actuellement en phase de récolte de signatures.

ats/ptur

Publié le 25 août 2018 à 16:58 - Modifié le 25 août 2018 à 17:17