Modifié le 26 juillet 2018 à 13:02

Les jeunes aussi ont soutenu la loi sur les jeux d'argent le 10 juin

La Loi sur les jeux d'argent soutenue par le peuple suisse le 10 juin dernier.
La population a suivi les autorités lors de la votation du 10 juin Le 12h30 / 1 min. / le 26 juillet 2018
L'analyse VOTO sur la votation du 10 juin, parue jeudi, montre qu'il n'y a pas eu de fossé générationnel lors du vote sur les jeux d'argent. L'initiative Monnaie pleine, elle, a été mal comprise par beaucoup de votants.

L'argument du fossé entre les générations, brandi pendant la campagne, ne s'est pas manifesté lors de la votation sur les jeux d'argent, sauf auprès des jeunes hommes alémaniques, selon l'analyse des résultats de l'enquête VOTO publiée jeudi.

Alors qu'elle était combattue par un référendum lancé par les sections jeunes de plusieurs partis, les 18-29 ans ont voté en faveur de la nouvelle loi à 74%, les plus de 60 ans à 77% et les trentenaires à 61%.

Il ressort de l'étude que les partis et leurs sections "jeunes" ont eu peu d'influence sur le choix des votants.

Garder les revenus en Suisse

La nouvelle loi a surtout été acceptée afin que les revenus dégagés par les jeux d'argent restent en Suisse (30%). Le soutien de l'AVS, de la culture, du sport et des organisations caritatives a aussi joué pour 12% des partisans.

Une régulation plus forte du marché des jeux de hasard (19%) et une bonne protection contre la dépendance aux jeux (11%) ont encore interpellé les personnes favorables à cette loi.

ats/ptur

Publié le 26 juillet 2018 à 12:27 - Modifié le 26 juillet 2018 à 13:02

Texte compliqué et faible intérêt pour Monnaie pleine

Cinquante-huit pour cent des votants ont indiqué qu'il leur a été difficile de comprendre sur quoi portait l'initiative Monnaie pleine. Les recommandations des partis ont donc joué un rôle très important: près de 21% des opposants et 8% des partisans ont suivi les consignes de vote de leur parti.