Modifié

Santésuisse prévoit une hausse des primes légèrement plus faible en 2019

La hausse des primes sera moins importante en 2019. [Gina Sanders - Fotolia]
La hausse des primes sera moins importante en 2019. [Gina Sanders - Fotolia]
Les primes maladies devraient augmenter moins fortement en 2019 (+3%) que les années précédentes, selon Santésuisse. Le principal facteur est un recul des coûts hospitaliers.

En 2017, les prestations de l'assurance obligatoire de soin ont augmenté de 1,7% par personne, soit de 3788 à 3851 francs, a communiqué jeudi Santésuisse. La moyenne pluriannuelle se situe à 3,2%.

Pour 2018, la faîtière des caisses-maladies s'attend à une croissance par assuré d'environ 3%. La majoration des primes pour les adultes devrait se situer dans ces valeurs. Elle s'élevait à 4% ces dernières années.

Baisse des prix hospitaliers

Le secteur hospitalier stationnaire a contribué à la croissance modérée des coûts. Il enregistre un recul de 3,1% par assuré. Selon Santésuisse, l'ajustement de la clé de répartition des cantons à 55% au minimum des coûts hospitaliers et une légère baisse des prix de base ont considérablement ralenti la croissance des coûts.

Il ne s'agit toutefois pas de véritables économies, a expliqué la directrice de Santésuisse, Verena Nold, à la radio alémanique SRF. "Il y a eu des transferts de coûts des payeurs de primes vers les cantons, donc les contribuables."

ats/ebz

Publié Modifié

Allégement en vue pour les jeunes adultes

Une bonne nouvelle se profile toutefois pour les familles en particulier. Suite à l'explosion des primes ces dernières années, le Parlement a décidé en 2017 de réduire les primes pour les jeunes adultes de 19 à 25 ans.

Pour cette catégorie d'âge, le versement dans la compensation des risques diminue. Les caisses maladies pourront offrir des rabais dès 2019. Les primes pourraient baisser de 100 francs par mois.