Modifié le 02 juillet 2018 à 20:23

Doris Leuthard lance la campagne en faveur des pistes cyclables

Doris Leuthard veut valoriser les pistes cyclables en Suisse. Elle a lancé la campagne en vue de la votation du 23 septembre
Doris Leuthard veut valoriser les pistes cyclables en Suisse. Elle a lancé la campagne en vue de la votation du 23 septembre 19h30 / 2 min. / le 02 juillet 2018
La conseillère fédérale Doris Leuthard a lancé lundi la campagne en vue du vote, le 23 septembre prochain, sur le contre-projet à l'initiative vélo qui veut inscrire la petite reine dans la Constitution.

L'arrêté fédéral sur les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres, sur lequel les Suisses se prononceront, est un contre-projet direct à l'initiative Pro Velo, qui a été retirée entre-temps.

Le texte encourage la création d'un réseau de voies cyclables en Suisse, mais sans mesures contraignantes pour les cantons et les communes comme le prônait l'initiative.

Et si la Confédération s'investit, c'est en raison de l'augmentation des accidents graves, relève la conseillère fédérale dans le 12h30 de la RTS: "Si l'on peut lier mieux les transports bus, trams, route, avec les cyclistes, je pense que cela va nous donner quelques mesures pour réduire le nombre des morts et blessés."

Mais le Conseil fédéral et le Parlement ont décidé que ce domaine restera principalement du ressort des cantons, des communes et des villes, rappelle Doris Leuthard. "La Confédération apporte un soutien, mais pas plus."

>> Interview de Doris Leuthard:

Dories Leuthard s'engage pou une Suisse pléus "cycliste"
L'actu en vidéo - Publié le 02 juillet 2018

Soutien de la Confédération aux cantons

La Confédération pourra, mais ne devra pas, coordonner la promotion du vélo. Elle pourrait se voir confier les mêmes tâches que pour les sentiers pédestres, à savoir élaborer des données pour l’ensemble de la Suisse, développer des standards de qualité et de sécurité et fournir des géodonnées pour les cartes et les applications mobiles, a expliqué Doris Leuthard.

La planification, la construction et l’entretien des voies cyclables resteront du ressort des cantons et des communes. La Confédération pourra leur apporter son soutien, selon des modalités fixées par le Parlement.

ats/kg

Publié le 02 juillet 2018 à 09:32 - Modifié le 02 juillet 2018 à 20:23