Modifié le 02 juillet 2018 à 09:34

Ce qui change avec l'activation de la préférence indigène dès le 1er juillet

La préférence indigène sera activée dès le 1er juillet.
La préférence indigène sera activée dès le 1er juillet en Suisse La Matinale / 1 min. / le 27 juin 2018
La préférence indigène sera activée dès le 1er juillet. Les employeurs auront l'obligation d'annoncer les postes vacants aux Offices régionaux de placement (ORP), dans les professions où le taux de chômage atteint au moins 8%.

Le Secrétariat d'Etat à l'Economie (SECO) a présenté mardi la mise en oeuvre concrète du projet concocté par le Parlement, après le vote du 9 février 2014 sur l'initiative de l'UDC contre l'immigration.

Cette préférence indigène à l'embauche doit favoriser les demandeurs d'emploi en Suisse, en leur offrant un accès privilégié aux offres d'emploi. Pendant cinq jours, ils seront seuls en effet  à pouvoir y accéder.

Etre présent en Suisse

"Indigène veut dire 'ceux qui sont en Suisse': on ne discrimine pas entre les étrangers et les Suisses", précise Boris Zürcher, chef de la direction du SECO. "La seule obligation est d'être annoncé auprès d'un ORP, et il faut être présent physiquement en Suisse pour le faire."

Les entreprises, elles, ont seulement l'obligation d'annoncer le poste, pas d'entendre les candidats, et encore moins de les engager. Pourtant, l'Association des offices suisses du travail s'attend à un effet positif pour replacer les demandeurs d'emploi.

Résultats positifs escomptés

"Selon notre expérience, les employeurs qui utilisent régulièrement notre service le trouvent bon, et ils en profitent pour recruter", affirme Bruno Sauter, chef de l'Office zurichois et président de la faîtière. "Désormais, de nouveaux demandeurs d'emploi vont y avoir accès. Je suis persuadé que ce sera efficace."

Le SECO s'attend également à des effets sur le chômage, avec des délais plus courts pour retrouver un emploi et, à terme, une possible baisse du taux dans les professions concernées. Plus indirectement, il imagine que le mécanisme va limiter l'engagement de main-d'oeuvre à l'étranger.

Alexandra Richard/kkub

Publié le 27 juin 2018 à 09:10 - Modifié le 02 juillet 2018 à 09:34