Modifié le 18 juin 2018 à 18:25

Le président iranien Hassan Rohani en visite officielle en Suisse début juillet

Le président iranien Hassan Rohani, à Téhéran en 2016.
Le président iranien Hassan Rohani, à Téhéran en 2016. [PETER KLAUNZER - KEYSTONE]
Le président iranien Hassan Rohani sera en visite officielle en Suisse début juillet, a indiqué lundi la Confédération. L'accord sur le nucléaire iranien et la situation au Proche-Orient seront au menu des discussions.

Le président iranien a répondu favorablement à une invitation du Conseil fédéral, indique le communiqué. Hassan Rohani sera accueilli avec les honneurs militaires par le président de la Confédération Alain Berset à Zurich le 2 juillet.

Les deux chefs d'Etat se rendront ensuite à Berne pour un premier entretien, en compagnie des deux ministres des Affaires étrangères Ignazio Cassis et Mohammad Jawad Zarif.

L'avenir de l'accord sur le nucléaire

Des entretiens officiels avec Ueli Maurer, Simonetta Sommaruga et Johann Scheider-Ammann sont prévus lors de la deuxième journée de cette visite, qui interviendra moins de deux mois après le retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien.

>> Lire: Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire iranien

Cette question sera d'ailleurs au centre des discussions. Pour la Confédération, il s'agit de "préserver les acquis de l'accord et de veiller à la non-prolifération des armes nucléaires dans la région".

Des déclarations d'intention et des conventions devraient aussi être signées durant la visite.

>> Les explications de Philippe Welti, ancien ambassadeur de Suisse à Téhéran et président de la chambre de commerce Iran-Suisse, dans Forum: 

Le diplomate Philippe Welti photographié dans l'ambassade de Suisse en Inde en décembre 2011.
Anon - AP/Keystone
Forum - Publié le 18 juin 2018
 

dk

Publié le 18 juin 2018 à 10:56 - Modifié le 18 juin 2018 à 18:25

Partenaires économiques et diplomatiques importants

L'Iran est un partenaire économique important pour la Suisse, relève le Conseil fédéral dans son communiqué.

Diplomatiquement, la Suisse représente les intérêts des Etats-Unis et de l'Arabie saoudite en Iran et ceux de l'Iran en Arabie saoudite.