Modifié le 11 juin 2018 à 09:51

La directrice de La Poste démissionne suite au scandale CarPostal

Susanne Ruoff, directrice de La Poste, photographiée à Berne le 6 février.
Le scandale CarPostal pousse la directrice de La Poste à la démission La Matinale / 2 min. / le 11 juin 2018
Sous le feu des critiques après les révélations de manipulations comptables chez CarPostal, la directrice de La Poste, Susanne Ruoff, a annoncé dimanche sa démission. Elle assume "la responsabilité globale" de l'affaire.

Susanne Ruoff a démissionné de son poste vendredi avec effet immédiat, a annoncé dimanche une agence de communication mandatée par la directrice de La Poste.

Cette annonce surprise intervient alors que la ministre des Transports Doris Leuthard et le président de La Poste Urs Schwaller doivent communiquer leurs conclusions sur l'affaire CarPostal lundi.

"Assumer la responsabilité globale"

Après avoir examiné les rapports d'enquête, Susanne Ruoff a dû constater qu'il y avait eu des indications que la façon dont CarPostal avait fait les réservations était illégale au cours de la période sous enquête entre 2007 et 2015, indique le communiqué.

Susanne Ruoff  y précise "qu'elle ne savait rien des réservations fictives qui avaient été faites pendant de nombreuses années". Cependant, en tant que directrice et après discussion avec le conseil d'administration, elle "veut assumer la responsabilité globale".

>> La réaction de Mathias Reynard (PS/VS) dans La Matinale:

Le conseiller national Mathias Reynard (PS-VS).
Anthony Anex - Keystone
La Matinale - Publié le 11 juin 2018
 

"L'enquête est achevée"

De son côté, La Poste indique avoir pris acte de la démission. Elle précise que "l'enquête est achevée et les rapports sont disponibles".

Et d'ajouter que "le Conseil d'administration a pris ses décisions". Ce dernier les communiquera lundi et mettra également les rapports à disposition du public.

>> L'analyse de Linda Bourget dans le 19h30:

Susanne Ruoff, directrice de La Poste, démissionne
19h30 - Publié le 10 juin 2018

ats/vtom

Publié le 10 juin 2018 à 19:16 - Modifié le 11 juin 2018 à 09:51

L'affaire CarPostal

Dans le cadre d'une révision, l'Office fédéral des transports a découvert l'an dernier que CarPostal avait réalisé des bénéfices dans un domaine subventionné. Il a mis au jour des transferts illégaux, entre 2007 et 2015, de coûts et de produits du transport régional indemnisé vers d'autres secteurs.

La filiale de La Poste s'est vu allouer des indemnités trop élevées, pour un total 78,3 millions de francs. L'entreprise assure qu'elle remboursera à la Confédération et aux cantons l'intégralité de ce montant.