Modifié le 02 mai 2018 à 16:17

Les Ecoles polytechniques battent leur record avec plus de 31'000 inscrits

Les EPF ont généré 13 milliards de francs en 2017 en Suisse.
Record d'inscrits battu pour les Ecoles polytechniques fédérales de Lausanne (photo) et de Zurich en 2017. [Laurent Gilliéron - Keystone]
L'année dernière, 31'293 étudiants et doctorants étaient inscrits dans l'une des deux EPF de Zurich et Lausanne. C'est 1000 de plus que l'année précédente et 10'000 de plus qu'il y a dix ans.

La croissance importante, année après année, du nombre d'étudiants démontre la forte attractivité du domaine des Ecoles polytechniques fédérales, a indiqué mercredi le conseil des EPF.

En 2017, la hausse la plus importante de l'effectif estudiantin a été enregistrée dans les filières Informatique (+7,5%) et Sciences de l'ingénieur (+4,1%).

30,6% de femmes

La proportion de femmes a à nouveau légèrement augmenté et s'établit à 30,6% contre 30% en 2016. Elle est passée à 34% (33,6% en 2016) parmi les collaborateurs. Au sein du corps professoral, les femmes restent sous-représentées: 14,9%. L'an dernier, près de 30% des professeurs nommés étaient des femmes.

ats/gax

Publié le 02 mai 2018 à 14:41 - Modifié le 02 mai 2018 à 16:17

Bons classements comparatifs

Selon les classements internationaux, les différentes institutions des EPF affichent d'excellentes performances. L'EPFZ figure à nouveau parmi les dix meilleures hautes écoles du monde, d'après le QS World Ranking et The World Ranking.

L'EPFL conserve le premier rang des hautes écoles fondées ces cinquante dernières années. Les quatre établissements de recherche (PSI, WSL, Empa et Eawag) se classent parmi les meilleurs du monde dans leur secteur d'activité.