Modifié le 27 avril 2018 à 12:33

Des emballages en papier et en carton pas toujours si innocents

De la nourriture dans des emballages en carton.
Des substances présentes dans les cartons d'emballage sont susceptibles de migrer dans la nourriture. [Foodcollection - afp]
L'Association des chimistes cantonaux de Suisse a analysé 78 emballages de denrées alimentaires en papier et en carton et 11 (14%) contenaient des substances en quantité supérieure aux valeurs limite.

Le laboratoire cantonal de St-Gall a mené 353 analyses chimiques et 72 appréciations de concepts d'autocontrôle. Ces examens portaient sur des gobelets à café, cartons à pizza, sacs en papier pour farine et céréales, cornets à pain et emballages pour des produits à l'emporter.

Les emballages litigieux présentent des résidus chimiques. Il s'agit de composants d'encres inadaptées et de composés chlorés issus de la production de papier.

De l'huile qui risque de migrer

Dans 42 autres échantillons (62%), le laboratoire a identifié des résidus d'huile minérale qui risque de migrer dans la denrée alimentaire au cours du stockage.

En outre, un emballage en papier présentait un dépassement massif de la valeur maximale pour le chloropropane ainsi qu'une valeur anormalement élevée d'huile minérale.

Pour les emballages contestés, les entreprises pointées du doigt ont dû clarifier les causes des résidus et prendre des mesures pour améliorer la situation, relatent les chimistes cantonaux dans un communiqué.

>> Ecouter l'interview de Claude Ramseier, chimiste cantonal à Fribourg, dans l'émission On en parle:

Sur 78 emballages, onze ont été contestés parce qu'ils contenaient des résidus chimiques.
peshkova - Fotolia
On en parle - Publié le 27 avril 2018

ats/boi

Publié le 25 avril 2018 à 11:46 - Modifié le 27 avril 2018 à 12:33