Publié le 22 avril 2018

Le stress au travail provoque une forte hausse des cas de maladie en Suisse

Un employé stressé face à son ordinateur (image d'illustration).
Un employé stressé face à son ordinateur (image d'illustration). [Thomas Eisenhuth - AFP]
Le nombre de travailleurs malades a crû de 20% au cours des cinq dernières années, selon des données de l'assureur Swica dévoilées par la NZZ am Sonntag. Les cas de troubles psychiques ont même progressé de 35% en raison du stress.

"Nous observons cette évolution avec inquiétude", déclare Roger Ritler, membre de la direction de Swica. Selon lui, "la croissance des maladies psychiques est particulièrement inquiétante" alors que l'analyse de l'assureur se base sur des données récoltées auprès de 30'000 sociétés employant quelque 600'000 collaborateurs.

Interrogé par la NZZ am Sonntag, le chef du personnel des CFF indique recenser chaque année 1600 absences de plus de trois mois. Les raisons? Pour 80% des cas, il s'agit de maladies, les 20% restant étant des accidents. "Nous enregistrons une tendance croissante des affections psychologiques", confirme Markus Jordi.

"Réorientation nécessaire"

Kurt Mettler, fondateur de SIZ Care qui accompagne des entreprises dans leurs politiques de santé, préconise un meilleur accompagnement des personnes en souffrance.

"Actuellement, elles sont simplement placées en arrêt maladie et les absences se prolongent. Ces individus ont besoin d'un accompagnement et d'une réorientation", s'indigne le spécialiste.

kg

Publié le 22 avril 2018