Modifié le 25 avril 2018

Didier Burkhalter: "Je n'étais plus en phase avec le Conseil fédéral sur des valeurs essentielles"

Extrait de Didier Burkhalter dans Pardonnez-moi
Extrait de Didier Burkhalter dans Pardonnez-moi L'actu en vidéo / 2 min. / le 19 avril 2018
L'ex-conseiller fédéral Didier Burkhalter expose dans un entretien à la RTS certaines raisons qui l'ont poussé à quitter le collège gouvernemental. "Sur plusieurs thèmes, j'ai ressenti que je n'étais pas sur la même longueur d'onde."

Didier Burkhalter révèle qu'il ne s'est plus senti "en phase sur des valeurs essentielles" avec "l'autorité collégiale" du Conseil fédéral. Parmi ses points de divergences, "les exportations d'armes dans des zones de conflits" et la "question de l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes".

Le Conseil fédéral avait dû se prononcer notamment sur la poursuite des exportations vers l'Arabie saoudite.

Les difficiles retours en Suisse

Didier Burkhalter décrit une forme de distance créée par ses voyages et sa découverte de drames humains "en Ukraine et en Jordanie" contrastant avec les séances du mercredi au Conseil fédéral. "En rentrant, c'est comme si vous vous heurtiez à une vitre", dit-il.

Didier Burkhalter se confie dans un livre d'entretien signé par José Ribeaud, journaliste et ancien présentateur du Téléjournal: "Didier Burkhalter, humaniste et homme de convictions". L'ouvrage revient sur le parcours privé et politique du conseiller fédéral neuchâtelois et notamment sur son plan de négociation avec l'Union européenne, sur lequel il avait été minorisé au gouvernement.

>> La version intégrale de Pardonnez-moi:

Didier Burkhalter, invité de Pardonnez-moi
Info - Publié le 19 avril 2018

dr

Publié le 19 avril 2018 - Modifié le 25 avril 2018