Modifié

Une consultation de 20 minutes coûte 53 francs en Valais, 63 dans le Jura

Point Tarmed: inégalités cantonales [RTS]
Point Tarmed: inégalités cantonales / 19h30 / 2 min. / le 17 avril 2018
Le prix des prestations médicales varie d'un canton à l'autre. Une consultation de base de 20 minutes rapporte par exemple 63 francs dans le Jura, contre 53 francs en Valais. Cette différence irrite les médecins valaisans.

Pour les mêmes gestes, un médecin valaisan installé en cabinet est rétribué 15% de moins que son homologue dans le Jura. La faute à la valeur cantonale du point Tarmed, le système de tarification des soins (lire ci-dessous).

En Valais, le point Tarmed est fixé à 82 centimes. Dans le Jura, il atteint 97 centimes. Ces cantons se situent aux deux extrêmes des valeurs tarifaires cantonales du pays, selon les chiffres du groupement d'assureurs tarifsuisse. Concrètement, quel impact cela entraîne-t-il sur le prix d'une prestation médicale?

Une consultation de base d'environ 20 minutes rapporte par exemple 63 francs dans le Jura, contre 53 francs en Valais. Un pédiatre valaisan reçoit 113 francs lorsqu'il effectue le bilan de santé d'un enfant de 5 ans, son homologue jurassien 134 francs. Ou encore: un médecin valaisan encaisse 40 francs pour un cliché lors d'une mammographie préventive, alors que la facture se monte à 48 francs dans le Jura.

Sentiment d'injustice

Ces différences engendrent un sentiment d'injustice chez certains médecins valaisans. "C'est comme si on faisait un travail de moindre valeur", déclare Christine Caloz-Rossier, médecin de famille en Valais.

Les médecins valaisans se battent depuis des années pour passer de 82 à 92 centimes. Mais ils font face au refus des assureurs. Ces derniers voudraient plutôt baisser les valeurs élevées, comme l'a fait le canton de Vaud, qui a accepté une baisse d'un centime. Une négociation pour revoir le point à la baisse dans le Jura a elle échoué.

"25 millions de plus à la charge des assurés valaisans"

"Très concrètement, si on accède à la demande des médecins valaisans, cela représente une augmentation de 25 millions de francs à la charge des assurés valaisans", avertit Christophe Kaempf, porte-parole de Santésuisse.

De plus, la faîtière des assureurs estime que le revenu des médecins valaisans n'est pas nettement inférieur à celui de leurs homologues: "Ils facturent un volume de point supérieur à celui qui est facturé dans d'autres cantons similaires comme le Jura, Neuchâtel et Fribourg, donc nous estimons qu'ils ont compensé cette faible valeur de point".

Comme les négociations n'ont pas abouti à fin février, le délai a été prolongé. Aucune décision n'est attendue avant l'automne, selon Le Matin Dimanche.

>> Lire aussi notre enquête: Comment certains médecins facturent des millions à l'assurance de base

Valentin Tombez/Claudine Gaillard Torrent

>> Sujet diffusé dans le 19h30 de la RTS mardi

Publié Modifié

La valeur des points fixée au niveau cantonal

Instaurée à l'échelle nationale en 2004, la grille tarifaire Tarmed, récemment révisée, permet aux médecins installés en cabinet de facturer leurs prestations.

Le système répertorie les prestations ambulatoires et leur attribue un certain nombre de points. La valeur de ce point est fixée au niveau cantonal par les différents partenaires tarifaires.