Publié le 08 avril 2018 à 22:23

Le skipper suisse Yvan Bourgnon veut récupérer le plastique des océans

Entretien avec Yvan Bourgnon, navigateur (1-2)
Entretien avec Yvan Bourgnon, navigateur (1/2) 19h30 / 2 min. / le 08 avril 2018
Le navigateur et aventurier Yvan Bourgnon a expliqué dimanche sur le plateau du 19h30 qu'il espérait développer une flotte de 100 catamarans-nettoyeurs sur les océans. Il présente son projet au salon des inventions de Genève.

"Lors d'un tour du monde en famille (...) quand j'étais petit, je n'ai vu aucun plastique sur la mer. Trente ans après, j'ai eu des difficultés à naviguer dans l'océan Indien dans des déchets plastiques", a raconté Yvan Bourgnon.

>> Lire aussi: Dans le Pacifique, une décharge de plastique fait trois fois la France

Partant de ce constat catastrophique sur l'état de notre planète, le vainqueur de la Transat Jacques-Vabre en 1997 a lancé le projet Sea Cleaners: des catamarans pouvant récupérer les gros déchets sur les eaux des mers.

"On aurait dû tirer la sonnette d'alarme il y a 30 ans déjà", regrette le skipper suisse, qui doit mettre à l'eau son premier catamaran - Le Manta - en 2022. "On espère que cent bateaux suivront derrière pour pouvoir commencer à éradiquer une partie du problème", a-t-il ajouté.

Usine de traitement flottante

Les navires seront équipés d'une usine de traitement permettant de trier et compacter les plastiques récupérés, destinés à être ramenés sur la terre ferme afin d'y être recyclés.

Chaque bateau est estimé à 30 millions d'euros. Yvan Bourgnon a précisé que le financement du premier bateau provenait "pour l'instant de donateurs privés et mécènes", mais qu'il faudra que "les Etats, les collectivités et les populations" puissent financer le plus grand nombre d'exemplaires.

>> Le portrait d'Yvan Bourgnon:

Yvan Bourgnon: un navigateur au secours des océans
19h30 - Publié le 08 avril 2018

mre

Publié le 08 avril 2018 à 22:23