Modifié le 05 mars 2018

"C'est courageux de la part de la SSR de proposer des réformes"

L'invité de Romain Clivaz (vidéo) - Clément Charles, directeur du journal l'Ajoie
L'invité de Romain Clivaz (vidéo) - Clément Charles, directeur du journal l'Ajoie La Matinale / 10 min. / le 05 mars 2018
Plusieurs réformes ont été annoncées par la SSR dimanche dans la foulée du rejet de l'initiative No Billag. Clément Charles, éditeur du journal l'Ajoie, observe un geste "courageux" de la part de l'entreprise de service public.

Malgré un net rejet de l'initiative No Billag (71,6%), la direction de la SSR a d'ores et déjà annoncé plusieurs mesures, dont un plan "d'efficience et de réinvestissement" de 100 millions de francs. Celui-ci sera mis en oeuvre dès 2019, et sur cinq ans, et comprendra des suppressions d'emplois.

"C'est assez courageux de la part de la SSR de se mettre dans une position de changement alors que le vote de hier pourrait être pris comme un blanc-seing pour continuer (sans changement)", a réagi Clément Charles, éditeur du journal jurassien l'Ajoie, dans La Matinale.

Selon lui, ces mesures restent toutefois "cosmétiques" et "superficielles". "Je ne pense pas que ce soit la taille de l'entreprise qui soit un problème. La question c'est plutôt l'efficience de l'entreprise", a-t-il estimé.

Partage de contenus

L'éditeur de l'Ajoie s'est dit intéressé par le partage des contenus de la SSR. "Elle produit énormément de contenus et, comme la plupart des médias, n'en diffuse qu'une petite partie. Elle envoie une équipe à une conférence de presse pour revenir avec une heure de travail et en diffuser un sujet de 90 secondes. Or, l'intégralité du travail pourrait aussi être fourni aux médias de manière brute ou semi-brute."

A noter que des mesures doivent être annoncées par la SSR au mois de juin prochain.

>> Lire aussi: L'initiative No Billag est rejetée par 71,6% des votants et tous les cantons

Propos recueillis par Romain Clivaz

Texte web: hend

Publié le 05 mars 2018 - Modifié le 05 mars 2018