Modifié

Les Etats opposés à une transparence salariale hommes-femmes imposée

Les Etats opposés à une transparence salariale hommes-femmes imposée [RTS]
Les Etats opposés à une transparence salariale hommes-femmes imposée / 12h45 / 2 min. / le 28 février 2018
Par 25 voix contre 19, le Conseil des Etats a décidé mercredi de renvoyer en commission un projet visant à imposer aux entreprises une obligation de transparence sur l'égalité salariale entre hommes et femmes.

La majorité a suivi la proposition de Konrad Graber (PDC/LU). Le Lucernois souhaite que la commission examine des alternatives, en particulier des modèles d'auto-déclaration.

Ce serait repartir à zéro et revenir au modèle volontaire qui n'a pas fonctionné, avait fustigé en vain avant le vote Géraldine Savary (PS/VD) en évoquant beaucoup de mauvaise foi dans le débat.

Peu de sociétés concernées

Le projet du Conseil fédéral veut obliger les patrons à analyser tous les quatre ans les salaires dans leur entreprise et à faire contrôler ce travail par des tiers. Les entreprises devraient ensuite informer leurs employés des résultats des analyses.

Très peu de sociétés seraient concernées. Le Conseil fédéral a fixé la barre à 50 employés, mais la commission préparatoire des sénateurs proposait de la relever à 100. Si ce dernier seuil s’impose, seules 0,85% des entreprises auraient de nouvelles obligations, même si elles emploient 45% des travailleurs du pays. Le projet ne prévoit en outre aucune sanction.

>> Lire aussi: La Suisse distancée par plusieurs pays d'Europe en termes d'égalité salariale

ats/ebz

Publié Modifié