Vers un non à l'initiative No Billag.

Votations du 4 mars

Publié le 04 mars 2018 à 11:07 - Modifié le 04 mars 2018 à 22:10

L'initiative No Billag est rejetée par 71,6% des votants et tous les cantons

- L'initiative No Billag a été rejetée par 71,6% des Suisses et la totalité des cantons dimanche. Le rejet le plus important de ce texte revient à Neuchâtel avec 78,25% devant le Jura 78,09%. Côté romand, Fribourg dit non à 77,62%, Vaud à 76,47%, Berne à 75,10%, Genève à 74,80% et le Valais à 71,16%. La participation a atteint 54%.

- Le directeur de la SSR Gilles Marchand a certes salué un "signal fort pour le service public", mais a annoncé dans la foulée un plan d'économies de 100 millions de francs mis en oeuvre dès 2019 et sur cinq ans, avec des suppressions d'emplois.

- Deuxième objet soumis aux Suisses, le nouveau régime financier est accepté à 84,1% des suffrages et par tous les cantons. La TVA et l'IFD pourront être prélevés jusqu'à fin 2035.

- Au niveau cantonal, les Vaudois rejettent le remboursement des soins dentaires, les Valaisans disent oui à l'idée d'une nouvelle Constitution et les Jurassiens refusent un vote consultatif sur les déchets nucléaires.

- A Fribourg, l'élection complémentaire au Conseil d'Etat a vu le PLR Didier Castella et la socialiste Valérie Piller Carrard se qualifier pour le deuxième tour.

Suivi assuré par Victorien Kissling et Frédéric Boillat

Événements clés
Afficher
Masquer

  • 20h45

    Soulagement pour les radios et télévisions régionales

    Dans toute la Suisse, 34 chaînes étaient concernées par cette votation.

    Radios et télévisions: ouf de soulagement
    19h30 - Publié le 04 mars 2018

  • 20h30

    Déception modérée chez les partisans de No Billag

    Les partisans de l'initiative No Billag estiment qu'ils ont le mérite d'avoir lancé un débat national.

    Partisans de "No Billag": déception modérée
    19h30 - Publié le 04 mars 2018

  • 18h50

    Nouveau succès au palmarès de Doris Leuthard

    Dans l'émission Forum, la conseillère fédérale Doris Leuthard a dit souhaiter que la SSR puisse continuer à offrir de la qualité dans toutes les langues.

    >> Les interviews de Doris Leuthard

    Doris Leuthard tout sourire, dimanche 04.03.2018 à Berne.
    Peter Schneider - Keystone
    Forum - Publié le 04 mars 2018

    Initiative "No Billag": entretien avec Doris Leuthard, conseillère fédérale
    19h30 - Publié le 04 mars 2018

    >> Lire aussi: "Le peuple suisse a voté aujourd'hui pour une SSR forte, de qualité"

  • 18h45

    La Ville de Zurich reste à gauche

    La municipalité zurichoise reste dirigée par la maire Corine Mauch (PS). Le nouvel exécutif aura une forte présence écologiste avec deux élus Verts et un Vert'libéral.

    >> Lire aussi: Les Vert'libéraux font leur entrée à l'exécutif zurichois qui reste à gauche

  • 18h00

    No Billag vu de l'étranger

    Plusieurs médias internationaux ont suivi la votation de dimanche.

    Radio-Canada évoque ainsi "la défaite cinglante" des partisans du oui, mais rappelle que "la SSR doit s'atteler à revoir sa programmation."

    En France, Libération parle de la "forme de légitimation qui est donnée aux médias de service public" tandis que Le Monde nuance la victoire du non en rappelant que "les inquiétudes au sein de l'audiovisuel public suisse pourraient vite refaire surface".

    La RTBF, en Belgique, estime que le vote suisse "relance la question de la redevance partout en Europe".

    Captures d'écran de sites de médias étrangers sur No Billag.
    Captures d'écran de sites de médias étrangers sur No Billag. [DR]

  • 17h45

    Moutier avalise son budget

    La population de Moutier a avalisé le plan financier soumis à référendum par 56,5% des voix, annonce le site de RFJ. Les Prévôtois acceptent ainsi par 1409 voix contre 1085 le budget qui table sur un déficit de 1,2 million de francs.

  • 17h34

    Analyses et débat sur No Billag

    >> Ecouter le débat entre Christophe Darbellay (PDC/VS), Frédéric Jollien (comité No Billag) et Pierre Rusconi (UDC/TI):

    Les citoyens suisses ont accepté de maintenir le principe d'une redevance radio-TV.
    Laurent Gilliéron - Keystone
    Forum - Publié le 04 mars 2018

    >> L'analyse de Vincent Bourquin:

    Vincent Bourquin.
    Philippe Christin - RTS
    Forum - Publié le 04 mars 2018

  • 17h20

    La carte des résultats commune par commune

    Seules six communes n'ont pas suivi le mouvement général concernant No Billag. A Zwischbergen (VS), 68% des votes étaient en faveur de l'initiative. A Alpthal (SZ), Unteriberg (SZ), Vorderthal (SZ), Raperswilen (TG), Trasadingen (SH) le vote était plus serré.

  • 17h07

    Doris Leuthard satisfaite

    Pour la conseillère fédérale en charge du dossier, Doris Leuthard, le résultat sur No Billag montre clairement que la population ne veut pas de radios et de télévisions purement commerciales. Les Suisses veulent bénéficier d'une offre diversifiée et indépendante, a-t-elle dit lors de la conférence de presse du Conseil fédéral à Berne. Les habitants de toutes les régions sont également prêts à payer pour un service public.

    Les résultats démontrent la confiance dont jouissent la SSR et les médias privés et régionaux. Toutefois, "cela ne doit pas empêcher de réfléchir aux ajustements qui s'imposent", a rappelé la ministre argovienne.

    Doris Leuthard a ajouté que le Conseil fédéral était déjà actif pour l'avenir: "Le gouvernement a déjà lancé les travaux pour une loi sur les médias électroniques. La facture de la redevance sera réduite à 365 francs par an pour les ménages. Et la SSR ne pourra pas empocher plus de 1,2 millard par an. Elle devra économiser dès l'année prochaine."

  • 17h01

    Les réactions des principaux partis

    L'UDC, seul grand parti à soutenir l'initiative, assure que le scrutin a ouvert la discussion autour de la SSR. Le parti évoque notamment une cure d'amaigrissement de la SSR, une baisse de la redevance et une exemption pour les entreprises.

    Il y a des efforts à faire sur le plan de la gestion et de la bonne gouvernance, a déclaré Dominique de Buman (PDC/FR), président du Conseil national. La redevance doit aussi continuer à baisser, selon le PDC.

    Le mandat de service public de la SSR doit être redéfini, afin de laisser plus de marge de manoeuvre aux médias privés, exigent le PLR et les Vert'libéraux. Le PBD aussi demande que les fonds à disposition de la SSR soient réduits.

    A gauche aussi, on ne nie pas le besoin de réformer la SSR. Mais il s'agit de "transformer plutôt que de démanteler", a dit la présidente des Verts Regula Rytz. La redevance ne doit pas être réduite. Le domaine de la publicité présente par contre une marge de manoeuvre: elle devrait être réduite au bénéfice des médias privés, demandent les Verts.

    Le Parti socialiste relève l'attachement de la population à des médias proposant une information de qualité et proches des gens. Il en appel à une meilleure protection des médias.

  • 16h59

    La réaction de la faîtière des TV régionales

    Le président de la faîtière des télés régionales Télésuisse André Moesch estime qu'il faut désormais "aborder et discuter ouvertement de limitations concrètes de la SSR dans le domaine publicitaire, de l'abandon de certaines chaînes et de la répartition de l'argent de la redevance entre la SSR et les prestataires régionaux".

  • 16h50

    Ueli Maurer se félicite de l'ampleur du oui au régime financier

    La nette acceptation du nouveau régime financier n'est pas une réelle surprise, mais l'ampleur du score est réjouissante, c'est environ dix points de mieux que lors du dernier scrutin sur le sujet, s'est félicité le ministre des finances Ueli Maurer devant la presse.

    La Confédération continuera de miser sur ces deux impôts pour assurer l'essentiel de ses recettes, a-t-il ajouté.

    L'objet était quasiment incontesté. Seul le petit parti libertarien alémanique up! a en effet fait campagne pour le rejeter. Interrogé par la RTS, le co-fondateur du Parti libertarien de Genève Fabio Battiato a regretté une fausse campagne et a estimé qu'en disant massivement oui, les Suisses adhèrent à un principe "assez peu helvétique", à savoir le fait que "l'Etat grossit et se centralise".

  • 16h40

    Le débat sur No Billag

    >> Débat sur No Billag avec Roger Nordmann (PS/VD), Céline Amaudruz (UDC/GE), Philippe Nantermod (PLR/VS) et Beat Vonlanthen (PDC/FR):

    Affiche des opposants à l'initiative, dans une rue de Genève.
    Salvatore Di Nolfi - Keystone
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 16h35
    Glaris drapeau

    Défaite socialiste à Glaris

    Le gouvernement glaronais reste entièrement bourgeois. Le PS n'a pas réussi à récupérer son siège perdu il y a quatre ans. Le PBD a défendu son siège en plaçant son candidat Kaspar Becker au Conseil d'Etat. Les citoyens ont aussi réélu les quatre sortants qui se représentaient.

    Avec 8790 voix, le ministre PDC Rolf Widmer a obtenu le meilleur score devant le PLR Benjamin Mühlemann (8722 voix). Andrea Bettiga, également membre du PLR, est lui réélu avec 8399 voix. La conseillère d'Etat UDC Marianne Lienhard termine quatrième avec 7613 voix.

  • 16h15

    Gilles Marchand annonce un plan d'économies pour la SSR

    Le rejet de l'initiative No Billag est "un signe fort pour le service public et les radios et télévisions régionales privées", a déclaré Gilles Marchand, directeur de la SSR. Celle-ci a pris note des critiques et "ne reste pas immobile".

    La SSR va notamment réduire ses budgets pour s'adapter à la baisse des recettes de la redevance et à l'évolution des revenus commerciaux. Ce plan "d'efficience et de réinvestissement" de 100 millions de francs sera mis en oeuvre dès 2019 et sur cinq ans. Des emplois seront également touchés, a concédé Gilles Marchand. "La SSR va s'entretenir avec les partenaires sociaux et communiquera en temps voulu."

    >> Voir l'interview de Gilles Marchand dans le 19h30:

    "No Billag": entretien avec Gilles Marchand, directeur général SSR
    19h30 - Publié le 04 mars 2018

    Des "missions prioritaires"

    Le plan permettra à la SSR de se concentrer davantage sur "trois missions prioritaires": fournir une information indépendante et équilibrée, proposer des productions culturelles diversifiées, et adapter son offre numérique.

    La SSR se concentrera donc à l'avenir sur son mandat de base, tout en tenant mieux compte de la situation des médias privés suisses. Dès 2019, la SSR n'interrompra plus les films diffusés par des blocs publicitaires. Et pour mieux profiler son offre numérique, elle ne publiera plus de textes sans lien avec de l'audio ou de la vidéo sur ses sites d'information.

    La SSR ouvrira par ailleurs un accès libre à ses archives d'information. Elle s'engagera aussi, avec ses partenaires privés, dans le lancement d'une plate-forme nationale pour toutes les radios suisses, publiques comme privées. La SSR prolongera en outre son contrat avec l'ats aux conditions actuelles jusqu'à fin 2019.

    >> L'analyse des propos de Gilles Marchand:

    La SSR devra affronter maintenant des réformes en profondeur.
    Anthony Anex - Keystone
    Forum - Publié le 04 mars 2018

  • 16h05
    Berne drapeau picto romand

    Nouvelle ligne de tram à Berne

    Il y aura une nouvelle de tram entre la ville de Berne et Ostermundigen. Les citoyens ont accepté de justesse par 51,6% une subvention de 102 millions de francs pour la réalisation de ce tronçon. Le tram doit remplacer les bus bondés qui desservent des zones d'habitation et industrielles en pleine expansion.

  • 16h00
    Zurich drapeau

    Echec des plans d'étude à Berne et Zurich

    Nouvel échec des opposants au plan d'étude scolaire alémanique: les citoyens zurichois ont balayé par 76,41% une initiative qui voulait que le "Lehrplan 21" soit soumis au parlement ainsi qu'au référendum facultatif.

    Les Bernois ne veulent eux pas que le plan d'études appliqué dans la partie germanophone du canton soit débattu au sein du Grand Conseil. A plus de 75% des votants, ils souhaitent que l'élaboration de ce document reste confiée à la Direction de l'instruction publique.

    >> Lire aussi Bernois et Zurichois votent la confiance à leurs autorités scolaires

    En Argovie, les étudiants ayant besoin d'une aide financière devront s'endetter pour financer leurs études. Les citoyens ont largement accepté par 61,1% de transformer une partie des bourses d'études en prêts.

  • 15h53

    Une participation de 54,11%

    La participation au scrutin sur l’initiative No Billag s’élève à 54,11%. Schaffhouse, où le vote est obligatoire, arrive comme d'habitude en tête avec quelque 68% d'électeurs qui se sont rendus aux urnes. Suivent le Tessin avec 65% de votants pour "No Billag", puis Nidwald, Obwald et Zoug, à plus de 60%. Les cancres de la participation se trouvent à Appenzell Rhodes-Extérieures, avec environ 46%.

    Le chiffre national est dans la moyenne supérieure des dix dernières années, où trois scrutins ont affiché un résultat supérieur : 63,7% le 28 février 2016 avec notamment le vote sur le renvoi des criminels étrangers, 56,6% le 9 février 2014 avec notamment l’initiative contre l’immigration de masse et 56,3% le 18 mai 2014 avec notamment l’achat des Gripen.

    La moyenne suisse se situe à 43% depuis l'introduction du droit de vote des femmes en 1971.

  • 15h50

    Feu vert immobilier à Genève et Bernex, refus à Chêne-Bougeries

    Les citoyens de trois communes genevoises devaient aussi se prononcer sur trois projets d'urbanisation.

    Au Petit-Saconnex, 200 logements supplémentaires seront construits après le rejet d'un référendum par plus de 60% des votants. Idem à Bernex, où 56% des citoyens n'ont pas suivi un comité référendaire qui attaquait le projet d'agrandissement de la commune à hauteur de 400 logements dans le quartier de Saint-Mathieu.

    En revanche, les référendums lancés à Chêne-Bougeries contre un projet de 270 logements ont été acceptés par le peuple.

  • 15h40

    71,6% des votants disent non à No Billag

    Dernier canton à transmettre ses résultats, Zurich refuse aussi No Billag par 372'471 non contre 148'067 oui. Au niveau fédéral, l’initiative No Billag est donc refusée à 71,6% des votants.

    L’arrêté fédéral sur le nouveau régime financier est accepté à 84,1%. Quelque 2,36 millions de personnes ont dit oui, contre 446'000 qui ont dit non.

  • 15h39

    Fribourg rejette No Billag à 77,62%

    Selon des résultats définitifs, le canton de Fribourg dit non à No Billag à 77,62% et accepte le nouveau régime financier à 81,93%.

  • 15h37
    Obwald drapeau

    Un 2e tour au gouvernement obwaldien

    Les trois conseillers d'Etat obwaldiens candidats à une réélection ont été confirmés par les citoyens du canton. Les cinq autres candidats aux deux sièges vacants seront départagés lors du second tour le 8 avril.

    Le ministre des constructions Josef Hess (sans parti) a obtenu le meilleur résultat devant le PDC Christoph Amstad (PDC) et la PLR Maya Büchi-Kaiser.

  • 15h34
    Fribourg drapeau picto romand

    Fribourg et Schwyz acceptent la transparence des partis

    Les partis fribourgeois et schwytzois devront dévoiler leurs budgets de campagnes et leurs gros donateurs. Des initiatives cantonales en ce sens ont été acceptées dimanche par le peuple.

    A Fribourg, l'initiative constitutionnelle "Transparence et financement de la politique" a récolté 68,5% de suffrages favorables contre 32,61% de non.

    Une initiative similaire, demandant la transparence du financement politique, était soumise au vote à Schwyz. Elle a été acceptée de justesse, à 50,28% des suffrages.

    >> Pour en savoir plus: Fribourg et Schwyz introduisent la transparence financière des partis

    >> La réaction de Jacques-André Maire (PS/NE):

    Jacques-André Maire, conseiller national (PS-NE) et vice-président de Travail.Suisse.
    Monika Flueckiger - EQ Images/Keystone
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018
     

  • 15h31

    Réactions de G.Savary et L.Wehrli sur le régime financier

    Le régime financier a encore une fois été accepté. Malgré ce nouveau oui, les conseillers nationaux Géraldine Savary (PS/VD) et Laurent Wehrli (PLR/VD) estiment qu'il n'est pas nécessaire d'ancrer la TVA et l'IFD dans la Constitution.

    "Le vote sur le régime financier ne dérange pas"
    L'actu en vidéo - Publié le 04 mars 2018

  • 15h27
    Fribourg drapeau picto romand

    Un 2e tour PS-PLR dans la complémentaire à Fribourg

    Un second tour départagera le PLR et le PS dans l'élection complémentaire pour le Conseil d'Etat fribourgeois.

    Le libéral-radical Didier Castella est arrivé en tête avec 23'642 voix. Il devance les deux candidates de la gauche, Valérie Piller Carrard (PS) qui engrange 21'286 voix et Sylvie Bonvin-Sansonnens (Les Verts) qui obtient 19'792 voix. Le candidat UDC Ruedi Schläfli arrive quatrième (17'238). Seuls deux candidats pouvaient se qualifier pour ce second tour.

    >> Le détail des résultats: Un second tour départagera le PLR et le PS pour le Conseil d'Etat fribourgeois

  • 15h25

    Trois quarts de non à Berne

    Le canton de Berne dit également non à No Billag à 75,10% et accepte le régime financier à 84,20%.

    Alors qu’il ne manque que les résultats fribourgeois et zurichois, No Billag est pour l’instant refusée à 71,30% et le nouveau régime financier accepté à 83,60% au niveau national.

  • 15h22

    Plusieurs réactions au rejet de No Billag

  • 15h18
    Appenzell Rhodes-Extérieures drapeau

    Nouvelle Constitution en Appenzell

    En Appenzell Rhodes-Extérieures, la Constitution va être soumise à une révision totale. Les citoyens en ont accepté le principe par 72,47%. Ils ont également préféré par 59,64% soumettre cette révision au Grand Conseil plutôt qu'à une constituante.

  • 15h12

    Le point de vue de Pascal Crittin, directeur de la RTS

    Sandra Jean, directrice des rédactions "Le Nouvelliste", et Pascal Crittin, directeur de la RTS, appellent à une grande discussion sur les médias et le web. "Le service public doit pouvoir exister sur internet", estime Pascal Crittin.

    Débat en vue sur le rôle des médias sur internet
    L'actu en vidéo - Publié le 04 mars 2018

  • 15h09
    Valais drapeau picto romand

    Une nouvelle Constitution en Valais

    Le canton du Valais veut réviser totalement sa Constitution: les électeurs ont plébiscité cette initiative à 72%. La refonte se fera par le biais d'une constituante, conformément à la volonté de 58% de Valaisans.

    La majorité des votants (58%) ont privilégié une révision par le biais d'une constituante plutôt que par le Conseil d'Etat.

    La Constitution valaisanne de 1907 va ainsi être complètement refondue. Elle sera adaptée aux enjeux du 21e siècle et à l'évolution d'un canton dont la population a triplé, qui s'est urbanisé, a vu ses emplois agricoles fondre et de nouvelles technologies émerger.

    >> Lire: La Constitution valaisanne sera révisée par une constituante

     

    >> Interview de l'historien Philippe Bender:

    L'historien Philippe Bender.
    - RTS
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018
     

  • 15h07
    Bâle-Ville drapeau

    La rente des anciens ministres revue à la baisse à Bâle-Ville

    Les anciens membres du gouvernement et les magistrats ne recevront plus de rente pendant dix ans après la fin de leur mandat. Les citoyens ont accepté par 61,93% des voix une initiative demandant un versement pendant trois ans au maximum.

    D'autre part, il n'y aura pas de repas végane proposé chaque jour dans les cantines dépendant de l'Etat. Les Bâlois ont refusé par 67,1% une initiative demandant que les autorités se dotent d'un modèle encourageant la vie sans viande.

  • 15h05
    Bâle-Campagne drapeau

    Pas de vote à 16 ans à Bâle-Campagne

    Les jeunes de 16 ans et les étrangers résidents ne se voient pas accorder le droit de vote à Bâle-Campagne. Les citoyens ont rejeté deux initiatives, par 84,45% et 81,11%.

    Par ailleurs, les membres du gouvernement cantonal ne pourront plus simultanément siéger au Parlement fédéral. Les citoyens ont accepté une modification de la Constitution par 86,28%. Jusqu'à présent, un seul ministre au maximum pouvait cumuler les deux mandats.

    Enfin, les communes recevront 30 millions de francs économisés par le canton à la suite de l'introduction du nouveau financement des soins. Les citoyens ont approuvé une initiative des communes par 55,19%.

  • 15h02

    Genève dit non à 74,80% à No Billag

    Les résultats définitifs du canton de Genève sont tombés. Les Genevois refusent l'initiative No Billag par 74,80% des votants et acceptent le nouveau régime financier par 87,02% des voix.

  • 15h00

    La réaction du directeur de la SSR Gilles Marchand

    Pour Gilles Marchand, directeur de la SSR, le résultat du vote sur l'initiative No Billag "est une forme de légitimation qui est donnée aux médias de service public et aux acteurs privés concernés". Et d'assurer que des réformes vont être menées.

    C'est un signe extrêmement clair de la population

    Gilles Marchand

    "C'est un signe extrêmement clair de la population"
    L'actu en vidéo - Publié le 04 mars 2018

  • 14h54

    Le Jura rejette à 78,09%

    Après Neuchâtel et ses 78,25% de non, le Jura est le deuxième canton à rejeter le plus massivement l'initiative No Billag avec 78,09% de non.

    Les Jurassiens acceptent en revanche le nouveau régime financier par 79,4% de oui.

  • 14h43

    Soulagement au Tessin

    Les réactions se multiplient au Tessin après le rejet de No Billag à une large majorité de 65,51% (92'851 non contre 48'881 oui).

    Ce résultat "est une grosse surprise", a déclaré la conseillère nationale Marina Carobbio (PS). "Les Tessinois sont conscients de l'importance d'une radio et télévision publiques et d'un service public dans la conjoncture médiatique actuelle, et ce malgré la propagande de la Lega et de l'UDC", a-t-elle souligné.

    Le conseiller aux Etats Filippo Lombardi (PDC/TI) s'est lui aussi dit très satisfait du scrutin, même s'il n'a "jamais douté que l'initiative ne passerait pas non plus au Tessin". Un vote si clair montre à quel point la population s'identifie à une radio et télévision publiques, a-t-il assuré.

    >> Ecouter aussi la réaction du conseiller national tessinois PDC Fabio Regazzi:

    Le conseiller national PDC tessinois Fabio Regazzi.
    Gaëtan Bally - Keystone
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 14h37

    Non à 71,16% en Valais

    Le Valais dit également non, à 71,16%, à l'initiative No Billag, et accepte avec 78,80% le nouveau régime financier.

    Deux autres cantons alémaniques, Obwald (69,01% de non) et Bâle-Ville (73,50%), suivent la tendance nationale.

  • 14h35
    Vaud drapeau picto romand

    Non vaudois au remboursement des soins dentaires

    Le canton de Vaud ne veut pas d'une assurance dentaire obligatoire. L'initiative du POP et de Solidarités a été rejetée par 57,57% des votants .

    >> Plus d'informations: Les Vaudois refusent le remboursement des soins dentaires

    >> La réaction de Jean-Michel Dolivo (Ensemble à Gauche):

    Jean-Michel Dolivo.
    Cécile Möller - RTS
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

    >> Débat entre Bernard Borel (POP) et Olivier Marmy (vice-président SSO):

    Bernard Borel et Olivier Marmy.
    Ensemble à Gauche/SSO
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 14h30
    Jura drapeau picto romand

    Le Jura dit non aux déchets radioactifs

    Comme Vaud, le canton du Jura doit soumettre au vote tous les projets destinés à enfouir des déchets radioactifs, même hors de son territoire. Et les citoyens ont dit non à 53,09% à des sites d'enfouissement à leurs portes.

    >> Lire: Les Jurassiens refusent d'enfouir des déchets nucléaires à leurs portes

    >> L'interview de Jean-Marc Comment, porte-parole des Verts jurassiens:

    La loi jurassienne qui impose cette consultation résulte d’une initiative du PCSI en 1980.
    Gaël Klein - RTS
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 14h27

    La réaction du directeur de la RTS

    >> Ecouter la réaction de Pascal Crittin, directeur de la Radio Television Suisse:

    Pascal Crittin.
    Laurent Bleuze - RTS
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

    >> Ecouter aussi l'interview de Pierre Veya (Tamedia):

    Pierre Veya, rédacteur en chef du quotidien Le Temps.
    Jean-Marc Nyfeler - RTS
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 14h25

    La réaction de Laurent Wehrli

    Laurent Wehrli, président de "l'association Non à No Billag", se félicite du résultat du jour au micro de la RTS. Le conseiller national PLR rappelle que le Parlement doit préciser le périmètre d'action des bénéficiaires de la redevance et que la loi sur les médias électroniques est en préparation.

    >> L'interview de Laurent Wehrli:

    Les réformes en vue après le non à No Billag
    L'actu en vidéo - Publié le 04 mars 2018

  • 14h20

    Non vaudois définitif à 76,47% à No Billag

    Le canton de Vaud a largement refusé l'initiative No Billag avec 76,47% de non.

    Les Vaudois ont accepté le nouveau régime financier par 88,23% de oui.

  • 14h15
    Genève drapeau picto romand GE

    Genève refuse les coupes budgétaires et limite la durée des Fêtes

    La Ville de Genève a asséné un quadruple refus aux coupes dans le budget 2017. Les Genevois ont aussi refusé l'initiative pour des Fêtes de Genève plus courtes, préférant son contre-projet.

    >> Lire: Genève refuse les coupes budgétaires et limite la durée des Fêtes

  • 14h10

    St-Gall, Schwyz et Uri dans la lignée

    Les cantons de St-Gall (65,58% de non), Schwyz (62,12% de non) et Uri (69,57% de non) ont également refusé l'initiative No Billag. Le nouveau régime financier a été accepté dans ces trois cantons.

  • 14h03

    La réaction du président de l'Usam Jean-François Rime

    La SSR doit se réformer et cesser de faire de l'obstruction, réclame l'Union suisse des arts et métiers. Des économies doivent intervenir à court terme.

    Désormais, le contenu et l'ampleur du service public doivent être rediscutés franchement. Et il y aura de la pression au niveau politique, selon le président de l'Usam Jean-François Rime: "Les autres partis se montrent tous ouverts à la discussion, sauf le PS."

    Les promesses faites durant la campagne de votation doivent être tenues, écrit la faîtière des PME dans un communiqué. "Les économies d'au moins 80 millions de francs annoncées par le président de la SSR Jean-Michel Cina doivent intervenir à court terme, d'ici 2019 déjà", lit-on dans le communiqué.

  • 13h53

    L'INITIATIVE NO BILLAG REJETEE A LA MAJORITE DES CANTONS

    Avec les résultats de Bâle-Campagne (72,52% de non), Appenzell Rhodes-Intérieures (66,56%), Appenzell Rhode-Extérieures (67,93%) et Nidwald (67,45%), la majorité des cantons a refusé l'initiative No Billag qui est donc formellement rejetée.

    Les résultats provisoires concernant le nouveau régime financier:

  • 13h41

    C'est aussi non à No Billag au Tessin

    Les Tessinois ont aussi rejeté l'initiative No Billag à une large majorité de 65,51% (92'851 non contre 48'881 oui). C'est non également à 65,61% en Thurgovie et à 67,81% en Argovie.

  • 13h37

    Céline Amaudruz (UDC/GE) attend des réformes

    Les Suisses attendent les réformes qui vont être faites. Et donc le débat va continuer

    Céline Amaudruz (UDC/GE)

    "Le débat va continuer", prévient Céline Amaudruz
    L'actu en vidéo - Publié le 04 mars 2018

  • 13h32

    Les éditeurs pour une redéfinition de la SSR

    Le rejet de No Billag est une bonne chose, mais le rôle et la mission de la SSR doivent être redéfinis, exigent les éditeurs privés alémaniques (Schweizer Medien) dans un communiqué.

    Selon eux, il y a besoin d'agir et il faut arrêter l'expansion de la SSR. Le politique doit entreprendre très rapidement une révision approfondie de la loi sur la radio et la télévision, écrit Schweizer Medien dans un communiqué.

    La SSR doit avant tout mettre l'accent sur l'information. Et ne pas concurrencer les offres des médias privés, notamment dans le domaine de la publicité en ligne, exigent les éditeurs.

  • 13h16

    Non à No Billag à Zoug, Schaffhouse et dans les Grisons

    Trois cantons alémaniques ont transmis leurs résultats définitifs. Pour No Billag, c’est non à 67,93% à Zoug, non à 77,17% dans les Grisons et 62,70% à Schaffhouse.

    Le oui au nouveau régime financier l’emporte dans ces trois cantons : 86,05% à Zoug, 85.80% dans les Grisons et 78,05% à Schaffhouse.

  • 13h15

    Gilles Marchand parle d'un "signe fort"

    Le rejet de l'initiative No Billag est "un signe fort pour le service public, les radios et télévisions régionales privées ainsi que la société suisse", a déclaré à l'ats Gilles Marchand, directeur de la SSR.

    "Le scrutin n'était pas du tout joué d'avance", a affirmé Gilles Marchand. Et de saluer le fait que cette initiative ait suscité "un vrai débat, une réflexion profonde". Avec ce non, le peuple suisse a montré qu'il se souciait du service public et du destin des radios et télévisions régionales privées, a-t-il ajouté.

    La SSR va évoluer, a poursuivi son directeur. "Nous prenons acte du débat, des critiques constructives. La SSR a l'intention de bouger."

  • 13h11

    Le danger de No Billag pris en compte

    La conseillère nationale PDC Géraldine Marchand-Balet salue une campagne fondée sur des faits. La nécessité de la diversité médiatique en Suisse a été reconnue, estime la Valaisanne.

    La population a pris conscience des dangers de No Billag

    Géraldine Marchant-Balet

    "La population a pris conscience des dangers de No Billag", selon Géraldine Marchant-Balet
    L'actu en vidéo - Publié le 04 mars 2018

  • 13h08

    Les initiants déçus

    Le rejet de No Billag n'est pas une surprise pour les initiants, qui pointent des campagnes aux moyens asymétriques. "La campagne des opposants a été impressionnante et leur budget environ 15 fois plus important que le nôtre", a dit à l'ats Frédéric Jollien, responsable communication du comité d'initiative. En outre, il est difficile de faire campagne dans les médias sur un sujet mettant partiellement en cause ces mêmes médias.

    Frédéric Jollien salue toutefois le débat de fond sur le système médiatique qu'a permis l'initiative. "Si on exerce à l'avenir une pression politique sur la SSR, elle va devoir se réformer et devenir plus transparente", a-t-il poursuivi. Mais la principale question politique et morale demeure la suivante: à quel point le système médiatique doit-il refléter les voeux des citoyens?

  • 13h05

    Non aussi à No Billag à Soleure

    Comme les autres cantons qui ont transmis leur résultat jusqu'à présent, les Soleurois refusent l'initiative No Billag par 69,33% des voix. C'est un oui à 80,55% pour le nouveau régime financier.

  • 13h00

    Toujours 71% de non selon la deuxième projection

    Selon la deuxième projection de gfs.bern, le non à No Billag atteint toujours 71%. C’est 83% de oui au nouveau régime financier. La marge d’erreur est de +/- 2 points de pourcentage.

  • 13h00

    Neuchâtel, premier canton romand à rejeter No Billag

    Les résultats sont définitifs pour un premier canton romand. Neuchâtel balaie l'initiative No Billag à 78,25% et accepte le nouveau régime financier à 84,18%.

  • 12h57

    Les premières analyses sur No Billag

    La durée de la campagne a tué l'initiative No Billag

    Louis Perron, politologue

    "La durée de la campagne a tué l'initiative No Billag"
    L'actu en vidéo - Publié le 04 mars 2018

    >> L'analyse d'Alain Rebetez:

  • 12h52

    Premiers résultats définitifs à Lucerne et Glaris

    Les premiers résultats définitifs pour l’initiative No Billag indiquent un clair non dans les cantons de Lucerne (71,59%) et de Glaris (66,84%).

    C’est oui au nouveau régime financier (84,01% à Lucerne et 82,55% à Glaris).

  • 12h50

    Au moins une commune a dit oui à No Billag

  • 12h48

    Vers un net non à 75% dans le Jura

    Selon les premiers résultats du canton du Jura portant sur 24 communes, l'initiative No Billag est refusée à 75%, alors que le nouveau régime financier est acceptée à 77%.

  • 12h44

    Trois quarts de non à No Billag dans le canton de Vaud

    Avec les résultats de deux tiers des bureaux de vote, l’initiative No Billag est rejetée par plus de trois quarts (75,96%) des votants dans le canton de Vaud. Le taux de participation cantonal s’élève pour l’instant à 55,06%.

    Le régime financier est pour l’heure accepté par 87,99% des votants.

  • 12h39

    Débat sur No Billag à Genève

    >> Ecouter le débat sur le résultat de l'initiative fédérale No Billag à Genève entre Marc Fuhrmann (UDC-GE), Guillaume Barazzone (PDC-GE) et Lisa Mazzone (Verts-GE):

    Guillaume Barazzone, Marc Fuhrmann et Lisa Mazzone.
    Keystone/UDC - Keystone
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 12h38
    Valais drapeau picto romand

    La fusion entre Martigny et Charrat (VS) acceptée

    La fusion entre les communes valaisannes de Martigny et Charrat devient une réalité. Les citoyens de Charrat ont dit oui à 88,6% et ceux de Martigny à 90%. La nouvelle commune fusionnée sera officiellement créée en 2021.

  • 12h32

    Non à 71% à No Billag selon la première projection

    La première projection de gfs.bern pour le compte de la SSR donne un non à 71% à l'initiative No Billag et un oui à 83% au nouveau régime financier. La marge d'erreur est de +/-3%.

    >> Ecouter la première analyse de Thibault Schaller:

    Thibaut Schaller.
    Jessica Genoud - RTS
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

    >> Ecouter le débat entre Thomas Birbaum (initiant) et Laurent Wehrli (PLR/VD):

    Thomas Birbaum et Laurent Wehrli.
    Parlement VS/Keystone
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 12h30

    Vers un non à No Billag partout outre-Sarine

    Les cantons de Thurgovie, Argovie, Soleure, Saint-Gall et Nidwald penchent tous pour le rejet de l'initiative No Billag. La proportion des non se situe à ce stade entre 65 et 70% des voix.

  • 12h28

    Le non aussi devant à Fribourg

    Les premiers résultats partiels à Fribourg indiquent également un rejet de No Billag. Après dépouillement de 18 communes sur 137, l’initiative est rejetée à 64,92%. Le nouveau régime financier est accepté pour l’instant par 75,14% des votants.

  • 12h28

    Nicolas Jutzet: "Le résultat d'aujourd'hui n'est pas tellement important"

    040318_INFO_Jutzet_DavidGoliath
    L'actu en vidéo - Publié le 04 mars 2018

  • 12h25

    Premiers résultats à Neuchâtel

    Dans le canton de Neuchâtel, neuf communes ont déjà rendu leurs résultats et c'est pour l'heure non à plus de 78% à No Billag.

  • 12h22

    Vers un non à Bâle et Lucerne

    Les cantons de Bâle-Ville et de Lucerne sont en train de rejoindre le camp des opposants à l'initiative No Billag.

    Après le décompte des votes par correspondance, les non de Bâle-Ville se situe autour des 73%. Pour Lucerne, la tendance est à environ 72% de non après le décompte de 61 des 83 communes.

  • 12h20
    Genève drapeau picto romand GE

    Premières tendances en Ville de Genève

    Les citoyens de la Ville de Genève doivent aussi se prononcer sur plusieurs objets communaux. Les premiers résultats sont aussi tombés.

    >> Le débat entre Marc Fuhrmann (UDC), Alain de Kalbermatten (PDC) et Lisa Mazzone (Verts):

    Les Genevois se prononçaient doublement sur l'avenir des Fêtes de Genève.
    Salvatore Di Nolfi - Keystone
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 12h14

    Le Valais dirait aussi non à No Billag

    Après dépouillement de 75 communes sur 127, le canton du Valais rejette aussi nettement l’initiative No Billag avec 73,32% de non. Le nouveau régime financier est pour l’instant accepté par 78,06% des votants.

  • 12h12

    Vers un rejet de No Billag à Zurich

    Selon une première projection, le canton de Zurich rejette l'initiative No Billag. Le non se situerait autour de 70% des voix.

  • 12h09

    Plus de 76% de non dans le canton de Vaud

    Selon les premiers résultats après 35% de dépouillement dans le canton de Vaud, l'initiative No Billag est rejetée à 76,38%.

    Le régime financier serait accepté à 87,89%.

  • 12h05

    Tendance non à No Billag, selon gfs.bern

    L'institut gfs.bern a communiqué les premières tendances nationales concernant le scrutin de dimanche. Ce sont un non à l'initiative No Billag et un oui au nouveau régime financier qui se dessinent.

    L'initiative No Billag demande l'abolition d'une redevance pour financer la radio et la TV.
    Laurent Gilliéron - Keystone
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 12h02

    Vers un non à 75% à No Billag à Genève

    Les résultats anticipés à Genève indiquent un non à 74,73% à l'initiative No Billag. Les Genevois accepteraient à 87,15% le régime financier.

    Les Suisses se prononçaient dimanche sur le régime financier et l'initiative No Billag.
    Keystone
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 04 mars 2018

  • 11h58

    80 communes argoviennes rejettent No Billag

    Ce sont désormais 80 communes argoviennes qui ont annoncé leurs résultats et elles ont rejeté No Billag, annonce la presse régionale.

    De quoi contenter les Verts argoviens, qui saluent un "très clair" non à l'initiative et disent merci aux votants.

  • 11h53

    L'USAM se prépare à la suite

    L'Union suisse des arts et métiers, qui prônait le oui à l'initiative No Billag, a tweeté pour affrimer que, quel que soit le résultat, la SSR devait se réformer.

  • 11h50

    Quatre communes tessinoises disent non

    RSI a rendu public les premiers résultats concernant de grandes communes tessinoises. Locarno a dit non à 64% à No Billag, Lugano à 60%, Paradiso à 61% et Capriasca e Breno à 70%.

  • 11h40

    Net oui en vue en Argovie sur le régime financier

    L'Aargauer Zeitung annonce que les communes qui ont déjà annoncé leurs résultats disent clairement oui au nouveau régime financier, à plus de 80%.

  • 11h30

    50 communes argoviennes ont dit non

    Selon plusieurs médias argoviens, 50 communes du canton ont déjà rendu leur verdict et le non l'emporte assez nettement: 67,7% de non à No Billag contre 32,3%.

  • 11h20

    Première réaction satisfaite dans le camp socialiste

    Pour le conseiller national Cédric Wermuth (PS/AG), "#No Billag, c'est fini" et le dimanche s'annonce "beau" après les premiers résultats communiqués en Argovie. Il confirme un oui à seulement 35% dans son canton à l'heure actuelle.

    Le conseiller national Martin Candinas (PDC/GR) s'est aussi félicité sur Twitter d'un très net non dans sa commune de Sumvitg, parlant d'un résultat "fantastique".

  • 11h10

    Premiers rejets à No Billag

    Selon les médias alémaniques, plusieurs petites communes ont déjà communiqué leurs résultats outre-Sarine.

    La première commune à rendre son verdict a été Attelwil, en Argovie, où 48 citoyens ont accepté No Billag, alors que 61 autres l'ont refusée.

    Laufenburg, aussi en Argovie, a suivi, avec 273 oui contre 731 non. Waltalingen (ZH) a rejeté l'initiative à 60,2%. Dans les Grisons, c'est aussi clairement non à Scuol et Sumvitg.

  • 11h00

    Les enjeux du vote sur No Billag

    L'initiative No Billag demande l'abolition de la perception d'une redevance destinée à financer la radio et la télévision, ainsi que la fin de tout financement fédéral de ces médias.

    En cas de oui à l'initiative "Oui à la suppression des redevances radio et télévision", la Confédération n'aurait plus le droit d'intervenir dans le financement des médias audiovisuels et pourrait tout au plus payer pour la diffusion de communiqués officiels urgents.

    La redevance de réception pour la radio et la TV, dont le produit est destiné à la SSR et aux radios et télévisions régionales remplissant un mandat de service public, serait supprimée.

    >> Le détail des enjeux et des arguments des deux camps: L'initiative No Billag sur la fin de la redevance soumise au vote le 4 mars

     

    >> Explication des enjeux:

    Explication des enjeux de l’initiative No Billag
    Infrarouge - Publié le 14 février 2018
     

  • 10h55

    Pour ou contre No Billag, les interviews

    Le président du comité romand de l'initiative No Billag Nicolas Jutzet assure que "la SSR ne disparaîtra pas" en cas de oui.

    >> Son interview: "Notre hypothèse de base, c'est que la SSR ne disparaîtra pas avec No Billag"

    >> Voir aussi son interview dans le Journal du matin:

    L'invité-e de Romain Clivaz - Nicolas Jutzet (JPLR-NE), président romand du comité No Billag
    La Matinale - Publié le 02 février 2018
     

    Le président de l'association "Non à No Billag" Laurent Wehrli estime que l'initiative est excessive et irréaliste.

    >> Son interview: Laurent Wehrli: No Billag, "une initiative excessive et irréaliste"

    >> Voir aussi l'interview de Géraldine Savary (PS/VD) dans le Journal du matin:

    L'invité-e de Romain Clivaz
    La Matinale - Publié le 05 février 2018
     

  • 10h50

    Les débats sur No Billag

    >> Le débat d'Infrarouge avec Doris Leuthard, Jean-François Rime, Nicolas Jutzet, Laurent Wehrli, Pierre Veya et Gilles Marchand:

    Grand débat en direct sur l'initiative No Billag le mercredi 14 février 2018 sur RTS Un.
    Infrarouge - Publié le 14 février 2018

    >> Le débat de Forum avec Thomas Birbaum, Claudio Zanetti, Gilles Marchand et Christophe Darbellay:

    Débat de Forum en direct de la Brasserie du Grand-Pont, à Sion (VS).
    Marie Giovanola - RTS
    Forum - Publié le 07 février 2018

  • 10h45

    La redevance en question

    L'initiative No Billag vise la suppression de la redevance radio-TV. A qui bénéficie cette redevance? Comment est-elle utilisée?

    >> Explications en chiffres: Ce que finance la redevance radio-TV, menacée par l'initiative No Billag

    Actuellement, le texte autorisant le prélèvement d'une redevance se fonde sur l'article 93 de la Constitution fédérale. C'est lui qui sera modifié en cas de oui.

    >> Lire: Ce que l'initiative No Billag modifie concrètement dans la Constitution

    >> Les enjeux pour les médias régionaux:

    Quels sont les enjeux de la votation sur NO Billag pour les médias régionaux ? Reportage à Radio Chablais
    Infrarouge - Publié le 14 février 2018

  • 10h40

    Explications sur le nouveau régime financier

    En plus de No Billag, les Suisses doivent se prononcer dimanche sur l'arrêté fédéral relatif au nouveau régime financier 2021. Celui-ci vise à prolonger de 15 ans, jusqu'à fin 2035, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et l'impôt fédéral direct (IFD).

    Tout le monde est d'accord pour prolonger ce régime, mais faute de l'avoir inscrit dans la Constitution, les Suisses doivent passer régulièrement par les urnes pour le faire. Si les Helvètes disaient non, la Confédération risquerait la banqueroute.

    >> Lire: Le nouveau régime financier 2021 soumis aux Suisses le 4 mars

     

    >> Les explications du 19h30:

    Régime financier de la Confédération: votation sans opposition
    19h30 - Publié le 04 février 2018
     

  • 10h30

    Les derniers sondages

    Selon le deuxième et dernier sondage SSR publié le 21 février, les Suisses refuseraient à 65% l'initiative No Billag, alors que près de trois quarts des sondés se déclarent favorables au nouveau régime financier 2021.

    >> Les principaux résultats du sondage:

    >> Lire aussi: Le non à l'initiative No Billag se renforce, selon le deuxième sondage SSR

  • 10h20

    Plusieurs votations cantonales

    Les citoyens de plusieurs cantons et villes sont aussi appelés aux urnes en ce 4 mars.

    - Les Vaudois se prononcent sur le remboursement des soins dentaires.

    >> Lire: Le remboursement des soins dentaires soumis aux Vaudois le 4 mars

    - Les Valaisans doivent dire s'ils souhaitent ou non une révision totale de la Constitution.

    >> Lire: La réforme de la Constitution valaisanne soumise au verdict des urnes

    - Les Jurassiens votent sur l'entreposage des déchets radioactifs.

    >> Lire: Les Jurassiens consultés le 4 mars sur des sites pour déchets nucléaires

    - Les Fribourgeois tranchent sur l'initiative constitutionnelle "Transparence du financement de la politique".

    >> Lire: Deux cantons votent le 4 mars sur la transparence financière des partis

    - En Ville de Genève, les citoyens doivent décider du sort des Fêtes de Genève et des coupes budgétaires.

    >> Lire: Fêtes de Genève et coupes budgétaires soumises aux Genevois le 4 mars

  • 10h10

    Elections à Fribourg et à Zurich

    Ce dimanche de votations est également un jour d'élections dans les cantons de Fribourg et de Zurich.

    A Fribourg, les citoyens doivent choisir parmi sept candidats le successeur à la démissionnaire Marie Garnier au Conseil d'Etat. Cette complémentaire voit les alliances traditionnelles remises en cause.

    >> Lire: Gauche et droite divisées à Fribourg pour l'élection au Conseil d'Etat

     

    En Ville de Zurich, le peuple est appelé à reconduire ou non ses autorités communales: la Municipalité, la mairie et le Parlement.

    >> Lire La majorité de gauche en Ville de Zurich pourrait être remodelée