Modifié le 22 février 2018 à 14:07

Les plus de 55 ans à l'aide sociale en augmentation de 50% depuis 2010

La durée du chômage pourrait être augmentée pour les plus de 55 ans
La durée du chômage pourrait être augmentée pour les plus de 55 ans 12h45 / 2 min. / le 22 février 2018
Entre 2010 et 2016, le nombre de bénéficiaires de l'aide sociale âgés de 55 à 64 ans a augmenté de plus de 50%, a alerté jeudi la Conférence suisse des institutions d'action sociale (CSIAS). Elle exige des mesures.

L'évolution démographique n'explique qu'en partie cette croissance. Entre 2010 et 2016, la proportion des 55-64 ans dans la population totale a augmenté de 11,6%. Or, selon la CSIAS, le nombre de personnes de cette tranche d'âge au bénéfice de l'aide sociale a augmenté de 20'011 à 30'110 (+50,5%).

Pire. Il ne s'agirait que de la pointe visible du problème: "La plupart des personnes en fin de droit ne finissent jamais à l'aide sociale et comblent la période jusqu'à la retraite avec des ressources privées", explique Felix Wolffers, coprésident de l'associaltion.

Les personnes âgées sont moins souvent touchées par le chômage que les plus jeunes. Mais une fois au chômage, il leur est plus difficile de retrouver un emploi. Une fois à l'aide sociale, le processus de désintégration professionnelle est déjà bien avancé et le retour sur le marché du travail s'avère souvent impossible, déplore le CSIAS.

Une étude réalisée en 2017 par la Haute école spécialisée bernoise (HESB) montre que seuls 13,9% des plus de 55 ans réintègrent durablement le marché du travail.

>> Réinsertion professionnelle durable des personnes en fin de droit selon l'âge:

Selon cette étude, réalisée pour le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco), les demandeurs d'emploi âgés doivent faire des compromis considérables pour décrocher une place de travail: baisses de salaire significatives, rétrogradations de fonction, cumuls d'emplois à temps partiel ou horaires irréguliers.

Mais dans 31% des cas, les 55 ans et plus arrivés en fin de droit au chômage ne retrouvent pas d'activité lucrative. Voici leur type de parcours professionnel, selon l'étude de l'HESB:

Pas de fin de droit au chômage pour les plus de 55 ans

La CISAS exige des mesures contraignantes de la part des milieux politiques et économiques. Elle propose notamment que les plus de 55 ans restent affiliés à l'assurance chômage jusqu'à l'âge de la retraite, et continuent à être placés sur le marché du travail par les Offices régionaux de placement (ORP). Cette réglementation ne s'appliquerait qu'aux personnes ayant travaillé au moins 20 ans et qui perdraient leur emploi à partir de 55 ans.

L'association suggère également des mesures préventives, comme des incitations à l'embauche des personnes âgées, afin d'éviter que des personnes aptes au travail et au bénéfice d'une longue expérience professionnelle tombent dans la dépendance à l'aide sociale. "La prochaine réforme fiscale, associée à des allègements fiscaux en faveur des entreprises, doit être complétée par des mesures d'accompagnement en faveur des employés seniors", note la CSIAS dans sa prise de position.

La CISAS précise que les bénéficiaires de l'aide sociale âgés possèdent en moyenne un niveau de formation plus élevé que les groupes d'âge plus jeunes.

Outre les mesures préventives, la CSIAS demande que l'aide sociale introduise des mesures d'intégration adaptées aux personnes de plus de 55 ans. Une collaboration entre les services sociaux et les ORP devrait être développée.

>> Sujet développé dans le journal de 12h00 sur RTS La Première

fme

Publié le 22 février 2018 à 11:32 - Modifié le 22 février 2018 à 14:07