Modifié

Les renseignements suisses échangent de plus en plus de données

Le Service de renseignement de la Confédération est à nouveau en ligne de mire. [Peter Klaunzer - Keystone]
Le Service de renseignement de la Confédération est à nouveau en ligne de mire. [Peter Klaunzer - Keystone]
Le Service de renseignement de la Confédération échange de plus en plus de données avec les services secrets étrangers. En 2017, environ 12'500 annonces (+25%) ont été reçues alors que 6000 notifications (+20%) ont été transmises à l'étranger.

Cette croissance est due à la situation actuelle du terrorisme en Europe, a indiqué jeudi la porte-parole du Service de renseignement (SRC) Isabelle Graber, confirmant des informations du Blick. Entre 2010 et 2017, le SRC a collaboré avec plus de 100 services étrangers.

Parallèlement, le personnel du SRC a également augmenté. En 2017, 19 nouveaux postes ont été pourvus pour un total de 303. Le Conseil fédéral a autorisé la création de 23 postes dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

Budget en augmentation

La nouvelle loi sur le renseignement a également permis d'augmenter les effectifs de neuf postes en 2017 et 2018, puis de deux postes en 2019, précise Isabelle Graber. Le budget du SRC a augmenté de 4% durant l'année écoulée. Il se monte à 75,6 millions de francs.

ats/kkub

Publié Modifié