Modifié le 14 février 2018

UBS clôture les comptes de la Fédération internationale des échecs

Le président de la Fédération internationale des échecs (FIDE), Kirsan Ilyumzhinov, lors d'une compétition sportive à Moscou en 2016.
Le président de la Fédération internationale des échecs (FIDE), Kirsan Ilyumzhinov, lors d'une compétition sportive à Moscou en 2016. [Evgeny Biyatov - Sputnik]
La Fédération internationale des échecs (FIDE), basée à Lausanne, a annoncé mardi la fermeture de ses comptes bancaires par la banque UBS. En cause: les sanctions américaines visant son président, Kirsan Ilyumzhinov.

Dans une lettre publiée sur le site de la FIDE mardi, le trésorier rappelle que le président de l'organisation, le milliardaire russe Kirsan Ilyumzhinov, figure depuis 2015 sur la liste de sanctions du département du Trésor américain.

Kirsan Ilyumzhinov est accusé de liens troubles avec le régime de Bachar El-Assad. L'oligarque aurait contribué à faciliter l'achat par le gouvernement syrien de pétrole auprès de l'EI, ce qu'il a toujours nié.

"Relations d'affaires gravement endommagées"

"Après plus de deux ans de présence de Kirsan Ilyumzhinov sur la liste (...), UBS a annoncé la fermeture immédiate de nos comptes", indique la lettre, qui conclut:

"(Ses) problèmes ont gravement endommagé les relations d'affaires de la FIDE et nous devons chercher une nouvelle relation bancaire. Nous anticipons des problèmes dans ce processus."

Kirsan Ilyumzhinov n'a pas encore fait de commentaire. Bien qu'il préside la FIDE depuis 1995, l'organisation lui avait déjà ôté en 2016 tout pouvoir de signature.

>> Lire: Un président fantoche à la Fédération internationale des échecs

ptur

Publié le 14 février 2018 - Modifié le 14 février 2018

"Rien n'indique" que Kirsan Ilyumzhinov va être retiré de la liste de sanctions

Selon la FIDE, Kirsan Ilyumzhinov "a essayé sans succès plusieurs fois d'être rayé de cette liste (de sanctions) mais pour l'instant rien n'indique qu'il y aura un changement". Le Russe aurait promis à plusieurs reprises à la fédération d'échecs qu'il était sur le point de voir son nom retiré de la liste, raison pour laquelle la banque aurait maintenu les comptes ouverts jusqu'à présent.

UBS ne fait pas de commentaire

En raison du secret bancaire, UBS ne peut ni confirmer ni infirmer l'existence de relations clients. Contacté par la RTS, un porte-parole de la banque helvétique s'est borné à rappeler qu'UBS "applique toutes les lois et dispositions la concernant".