Modifié le 07 février 2018 à 16:43

Arrêtée en Suisse pour terrorisme, une Colombienne pourrait être expulsée

L'opération anti-terroriste franco-suisse aurait conduit à l'arrestation d'au moins 10 personnes (image d'illustration).
L'opération anti-terroriste franco-suisse a conduit à l'arrestation d'au moins 10 personnes (image d'illustration). [ulien Mattia/NurPhoto - AFP]
La Colombienne de 23 ans arrêtée en novembre dans le cadre d'une vaste opération antiterroriste franco-suisse pourrait être expulsée de Suisse, a décidé Fedpol. La défense a annoncé vouloir faire recours.

La jeune femme avait été arrêtée le 7 novembre en Suisse simultanément à plusieurs interpellations en France parmi lesquelles se trouvait son mari, un Suisse de 27 ans. La Colombienne est accusée d'avoir violé la loi fédérale interdisant les groupes Al-Qaïda et Etat islamique et d'avoir soutenu une organisation criminelle.

Placée en détention préventive pour trois mois, elle aurait dû être libérée mardi. Mais il n'en a rien été. Motif: la police fédérale a ordonné l'expulsion de la Colombienne, a indiqué mercredi une porte-parole de Fedpol, confirmant une information de 24 heures et de la Tribune de Genève.

Recours de la défense

La jeune femme se trouve donc toujours en détention, dans l'attente de la décision du Tribunal des mesures de contrainte du canton de Vaud. Celui-ci doit dans le courant de la semaine confirmer ou non la détention en vue de l'expulsion.

L'avocat de la Colombienne, Nicolas Bornand, a annoncé dans les deux journaux lémaniques son intention de faire recours.

ats/ebz

Publié le 07 février 2018 à 16:18 - Modifié le 07 février 2018 à 16:43