Modifié le 02 février 2018 à 09:04

Les CFF prennent des mesures après les déraillements survenus en 2017

Un train Eurocity a déraillé mercredi après-midi en gare de Lucerne.
Les CFF prennent des mesures après les déraillements survenus en 2017 La Matinale / 1 min. / le 02 février 2018
Les CFF prennent des mesures pour les appareils en gare après les trois déraillements survenus en 2017 sur des aiguillages. Ces derniers seront surveillés avec des véhicules de mesure afin d'en contrôler l'état et l'usure.

Les enquêtes sur ces trois déraillements de trains de voyageurs ne sont pas encore terminées. Mais les CFF ont pris les devants, sur la base d'hypothèses, en présentant jeudi à Bâle des premières mesures en lien avec les accidents du 22 mars à Lucerne (un Eurocity de Trenitalia) et du 29 novembre à Bâle (un ICE de la Deutsche Bahn), en raison des similitudes entre les deux cas.

Jusqu'à la fin mars, les CFF procéderont au remplacement des 4 appareils concernés de calage des lames d'aiguilles (2 à Lucerne et 2 à Bâle). Ils prévoient aussi de remplacer les autres aiguilles de ce type en Suisse, soit 45 pièces, d'ici à la mi-2019, de même que quatre autres aiguilles "critiques" d'ici à fin 2019.

Aiguillages très sollicités

Une rupture de fatigue des lames d'aiguilles est du déraillement d'un RER du BLS en gare de Berne le 29 mars dernier.

Les CFF gèrent 12'850 aiguillages à travers la Suisse. Ceux-ci sont jugés fiables, mais sont très sollicités avec plus de 800'000 franchissements quotidiens.

ats/ta

Publié le 01 février 2018 à 16:39 - Modifié le 02 février 2018 à 09:04