Modifié le 30 janvier 2018

Les personnes handicapées dénoncent les défauts des nouveaux trains CFF

Inclusion Handicap veut des adaptations de ces nouveaux trains à deux étages.
Plainte d'Inclusion Handicap pour adapter les nouveaux trains CFF La Matinale / 1 min. / le 30 janvier 2018
Inclusion Handicap, la faîtière des organisations suisses de personnes handicapées, a déposé une plainte auprès du Tribunal administratif fédéral pour dénoncer les défauts des nouveaux trains à deux étages CFF.

Des boutons d'ouverture des portes à l'intérieur des rames trop hauts, des rampes trop raides ou des panneaux éblouissants: les personnes en chaise roulante et les malvoyants dénoncent les défauts des nouveaux trains à deux étages CFF.

Inclusion Handicap veut faire en sorte que les adaptations nécessaires soient effectuées avant que toutes les rames de ces nouveaux trains à deux étages ne soient construites, selon l'émission 10 vor 10 de la SRF.

Plainte contre l'autorisation provisoire d'exploitation

Il s'agit de 62 trains, commandés en 2010 à l'entreprise Bombardier, qui représentent près de 2 milliards de francs, soit le plus gros contrat de l'histoire du rail. La plainte se dirige donc contre l'autorisation provisoire d'exploitation de ces nouvelles rames, délivrée à la fin de l'année passée par l'Office fédéral des transports.

Il se peut que cette plainte fasse bouger les choses, puisque la majorité des nouveaux trains ne sont pas encore finis. Inclusion Handicap estime que des modifications peuvent être effectuées sans engendrer de frais superflus.

Néanmoins, cette plainte pourrait coûter des millions supplémentaires et provoquer de nouveaux retards de livraison.

>> Les précisions du 19h30:

Rames CFF: grogne des handicapés
19h30 - Publié le 30 janvier 2018

Pierre-Etienne Joye/lgr

Publié le 30 janvier 2018 - Modifié le 30 janvier 2018