Modifié le 11 janvier 2018

Appel pour une représentation équitable des femmes en politique

Les manifestants demandent d'avantage d'égalité en politique (photo d'illustration).
Appel pour une représentation équitable des femmes en politique Le 12h30 / 2 min. / le 11 janvier 2018
Parlementaires et représentants de la société civile se sont mobilisés jeudi à Berne pour revendiquer plus d'égalité en politique avec une représentation équitable des sexes au Conseil fédéral et au Parlement.

Cette mobilisation s'est tenue sur la Place fédérale alors que la commission du Parlement se penche jeudi sur deux projets. Le premier propose un quota d'au moins un tiers de femmes et un tiers d'hommes sur les listes électorales pour le Parlement.

Le second plaide pour une représentation équitable au Conseil fédéral. L'équilibre entre hommes et femmes serait inscrit dans la Constitution. "Les régions linguistiques sont représentées au Conseil fédéral, parce que c'est écrit dans la Constitution.

>> Lire: Pas d'inscription de quotas de femmes en politique dans la Constitution

Pour les femmes, il n'y a pas de règles", relève dans Le 12h30 Regula Rytz, conseillère nationale Verte. "Cela veut dire qu'on doit changer la Constitution."

Jacques-André Maire.

On a l'impression que la question de l'équilibre homme-femme stagne complètement, voir régresse

Jacques-André Maire, conseiller national socialiste

La seule volonté n'a pas suffi jusqu'ici, observe le conseiller national socialiste Jacques-André Maire. "Il faudra peut-être en arriver un jour à mettre des quotas, comme certains pays l'ont fait parce qu'aujourd'hui on a l'impression que la question de l'équilibre homme-femme stagne complètement, voire régresse. Je pense qu'il faut quitter la seule bonne volonté en prenant des mesures plus volontaristes."

Cette question est sensible chez les femmes PLR. "C'est très important d'avoir enfin plus de femmes au Conseil fédéral et surtout pour le PLR. Il faut que la prochaine conseillère fédérale soit une femme", souligne Claudine Esseiva, membre des femmes PLR. "On est à un tournant avec les dernières élections, on a vu la pression publique et celles des électeurs PLR. Et surtout, on a des femmes compétentes au sein de nos rangs."

Initiative populaire envisagée

L'opinion publique a aussi été sensibilisée après l'affaire Yannick Buttet, les révélations de harcèlement, selon la conseillère nationale PDC Viola Amherd. "On voit qu'il y a partout dans notre société des problèmes de ce genre, même dans la politique. A mon avis, avec une représentation équitable, on n'aurait pas des cas pareils, ou moins."

A voir si le Parlement y sera sensible lui aussi. Si ce n'est pas le cas, une initiative populaire est envisagée pour mettre un peu plus d'égalité sous la Coupole fédérale.

>> Le sujet dans le 12h45:

Une organisation aimerait que la parité soit inscrite dans la Constitution
12h45 - Publié le 11 janvier 2018

Alexandra Richard/lgr

Publié le 11 janvier 2018 - Modifié le 11 janvier 2018