Modifié le 10 janvier 2018

Les Suisses doivent désormais assommer leur homard avant cuisson

Un homard rouge. (Image d'illustration).
Un homard rouge. (Image d'illustration). [OMAR TORRES - AFP]
Il est désormais interdit en Suisse de plonger les homards dans de l'eau bouillante sans les avoir au préalable assommés, selon une ordonnance émise mercredi par le Conseil fédéral.

Le gouvernement s'est en effet penché sur une amélioration de la manière de traiter les animaux. Ainsi, le texte concernant les homards, et plus largement les décapodes marcheurs vivants, précise qu'ils ne pourront plus être transportés sur de la glace ou dans de l’eau glacée, mais devront être détenus dans leur milieu naturel.

Et il faudra donc les étourdir avant de les mettre à mort, car la pratique consistant à les plonger vivants dans de l'eau bouillante ne sera plus autorisée: les techniques d'étourdissement admises sont l'électricité et la destruction mécanique du cerveau.

Chiens

En ce qui concerne les chiens, dès le 1er mars, quiconque veut en vendre un devra mentionner son adresse et la provenance de l'animal dans les petites annonces. Les sites internet et les éditeurs de revues devront s'assurer que les données sont complètes.

De plus, les dispositifs visant à empêcher un toutou d'aboyer seront interdits, même ceux qui émettent un jet d’eau ou de l’air comprimé.

>> Va-t-on trop loin avec la protection des animaux:

un homard fraîchement pêché.
Dominique Clément - RTS
Forum - Publié le 10 janvier 2018

agences /pym

Publié le 10 janvier 2018 - Modifié le 10 janvier 2018