Publié

La marine marchande suisse toujours dans la tourmente

La Confédération n'est plus propriétaire de navires, mais elle reste garante (image d'illustration).  [Paul Mayall - Picture alliance/DPA]
La marine marchande suisse toujours dans la tourmente / Le 12h30 / 1 min. / le 28 décembre 2017
La tempête qui touche la marine marchande helvétique se poursuit. Deux sociétés cautionnées par la Confédération sont dans une situation économique difficile, a révélé mercredi La Liberté.

Selon les documents que La Liberté s'est procurés grâce à la loi sur la transparence et auxquels l'ats a aussi pu avoir accès, il s'agit des sociétés SCL Trudy AG et Seamar SA, basée respectivement à Pfäffikon (SZ) et Givisiez (FR). Chacune possède un seul navire.

Les deux entreprises sont dans une situation financière fragile, selon ces documents. Mais comme la Confédération cautionne les prêts contractés par les propriétaires privés de navires marchands battant pavillon helvétique, leur survie est garantie.

215 millions débloqués

En juin, le Parlement a déjà débloqué 215 millions de francs pour le cautionnement d'urgence de 13 navires, qui devaient être vendus à perte faute de pouvoir être exploités.

En avril, le Contrôle fédéral des finances avait signalé plusieurs manquements dans le système de cautionnement de la flotte de haute mer. Les commissions parlementaires de gestion ont donc décidé d'ouvrir une enquête.

ats/lan

Publié

Cautionnement garanti jusqu'en 2032

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Confédération n'est plus propriétaire de navires, qui ont été rachetés par des privés, mais elle reste garante.

Actuellement encore 29 bateaux bénéficient d'un cautionnement étatique. Ce nombre devrait s'abaisser à 7 en 2029.

La Confédération doit garantir les cautionnements jusqu'en 2032, avait-elle fait savoir en septembre en réponse à un postulat de la conseillère nationale Ursula Schneider (PS/FR).