Modifié le 15 décembre 2017 à 09:55

"Il faudrait étendre la durée de la présidence de la Confédération à deux ans"

L'invité-e de Romain Clivaz - Doris Leuthard, Présidente de la Confédération
L'invité-e de Romain Clivaz - Doris Leuthard, présidente de la Confédération La Matinale / 10 min. / le 15 décembre 2017
Alors qu'elle achève son année passée à la présidence de la Confédération, Doris Leuthard a plaidé, sur les ondes de la RTS vendredi, pour un mandat présidentiel de deux ans, qui "servirait davantage les intérêts de la Suisse".

Doris Leuthard, qui passera le témoin à Alain Berset en janvier prochain, achève sa deuxième année en tant que présidente de la Confédération. Elle l'avait déjà été une première fois en 2010.

La cheffe du Département de l'énergie, des transports et de la communication a effectué une vingtaine de voyages qui l'ont conduite du Groenland à l'Inde, en passant par l'Argentine. Aux Nations unies, elle s'est également montrée critique envers le président américain Donald Trump, avec qui elle a eu l'occasion de discuter directement lors d'un déjeuner à New York.

Pour la PDC argovienne, une année de présidence ne sert pas les intérêts de la Suisse sur le plan international: "Après une année, vous avez un réseau assez large, puisque vous voyagez, vous connaissez pas mal de présidents, et après on se retire et une nouvelle personne doit de nouveau travailler sur ces liens. Ce n'est vraiment pas bien pour les contacts internationaux."

Selon elle, deux années de présidence consécutives seraient plus idéales: "Mais je sais que le Parlement n'aime pas cela", a regretté la conseillère fédérale.

Propos recueillis par Romain Clivaz

Texte web: hend

Publié le 15 décembre 2017 à 08:16 - Modifié le 15 décembre 2017 à 09:55