Modifié

Le Valaisan Yannick Buttet suspendu de la vice-présidence du PDC Suisse

PDC: Yannick Buttet est suspendu de la vice-présidence [RTS]
PDC: Yannick Buttet est suspendu de la vice-présidence / 19h30 / 2 min. / le 30 novembre 2017
La plainte pour harcèlement déposée contre le conseiller national valaisan Yannick Buttet conduit à la suspension de ses fonctions de vice-président du Parti démocrate-chrétien (PDC) suisse, a annoncé jeudi le parti.

Gerhard Pfister a été informé mercredi de la plainte pour harcèlement déposée contre Yannick Buttet. A la suite de cela, le président du PDC a demandé jeudi sa suspension en tant que vice-président du parti. Le PDC fait état d'une procédure pénale engagée contre le Valaisan.

Comportement "inacceptable"

La mesure, prononcée à la demande même de l'intéressé, entre en vigueur avec effet immédiat, précise le parti. Le comportement de Yannick Buttet est inacceptable, a déclaré Gerhard Pfister sur les ondes de la RTS.

La présidence du parti doit à nouveau se réunir pour débattre de cette affaire, notamment pour évoquer la question d'une démission.

Dans un article paru jeudi, Le Temps indique que Yannick Buttet a été interpellé par la police dans le courant du mois de novembre. Les forces de l'ordre ont été appelées par une femme que le conseiller national aurait relancée avec insistance jusque chez elle.

>> Lire:  Le PDC valaisan Yannick Buttet visé par une plainte pour harcèlement

Contacté par la RTS, Yannick Buttet dit "prendre conscience aujourd'hui" d'avoir eu "des gestes inappropriés" sous l'influence de l'alcool.

Le PDC du Valais romand sous le choc

Serge Métrailler, président du PDC du Valais romand (PDCVR), a été "profondément choqué" par la teneur de l'article diffusé par Le Temps. "Le comportement qui y est décrit ne correspond pas du tout à l'image que j'ai de Yannick Buttet, que je connais depuis longtemps. Je n'ai pas non plus été témoin de tels comportements", a-t-il indiqué.

Mais si les actes inappropriés à l'encontre de femmes décrits dans l'article sont avérés, ils sont "inexcusables, et cela quelle que soit l'appartenance politique d'un élu", souligne Serge Métrailler. Pour l'heure, le président du PDCVR tente de digérer les nouvelles "désolantes en termes d'image pour le parti, mais bien plus encore pour l'entourage qui en subit les conséquences".

Pour l'heure, le PDCVR ne parle pas d'exclure Yannick Buttet de ses rangs, même si l'élu a été suspendu de la vice-présidence du parti national jeudi. Il rappelle l'importance de la présomption d'innocence.

>> Les opinions divergent au Parlement sur la situation de Yannick Buttet accusé de harcèlement:

Le conseiller national PDC valaisan Yannick Buttet, le 30 novembre 2017. [Peter Schneider - keystone]Peter Schneider - keystone
Les opinions divergent au Parlement sur la situation de Yannick Buttet accusé de harcèlement / Forum / 3 min. / le 30 novembre 2017

ats/fme

Publié Modifié