Modifié le 24 novembre 2017 à 12:32

Un Suisse sur quatre renonce à l'avion pour des raisons écologiques

Pour 60% des sondés, le trafic aérien participe au réchauffement climatique, mais une majorité admet agir afin de respecter le climat au quotidien.
Pour 60% des sondés, le trafic aérien participe au réchauffement climatique, mais une majorité admet agir afin de respecter le climat au quotidien. [DR]
Un quart de la population suisse a renoncé à un voyage en avion pour des raisons écologiques en 2016. Mais les personnes de moins de 40 ans ont plus souvent pris ce moyen de transport.

Selon un sondage publié vendredi par la Fondation suisse de l'énergie (SES), durant ces deux dernières années, plus de la moitié des Suisses a emprunté au moins une fois l'avion.

A contrario, 23% des personnes interrogées ont déclaré renoncer à ce moyen de transport pour des raisons écologiques.

Différences entre les générations

De grandes différences se dessinent toutefois entre les générations. Ils sont plus nombreux à prendre l'avion chez les plus de 40 ans (environ 33%) que chez les moins de 40 ans (11%).

Malgré la connaissance de l'effet négatif des vols sur le climat, de nombreux habitants ne changent pas leurs habitudes de voyage, selon le sondage réalisé par l'institut gfs-zurich sur mandat de la SES auprès d'un millier de personnes.

ats/mcat

Publié le 24 novembre 2017 à 11:27 - Modifié le 24 novembre 2017 à 12:32