Modifié le 23 novembre 2017

Encore un an de retard pour les nouveaux trains Bombardier

Les trains "Bombardier" ne seront pas opérationnels en 2017
Les trains "Bombardier" ne seront pas opérationnels en 2017 19h30 / 1 min. / le 23 novembre 2017
Les CFF ont annoncé jeudi que les nouveaux trains Bombardier ne seront mis en service que lors de l'horaire 2018-2019. Commandés en 2010, ces trains avaient été prévus initialement pour l'horaire 2013-2014.

La cheffe de la division Voyageurs, Jeannine Pilloud a annoncé jeudi matin que les nouveaux trains ne pourront être intégrés dans le service régulier qu'à partir de décembre 2018.

En mai dernier, lors d'une course de test avec la presse, Bombardier avait évoqué août-septembre 2017 pour recevoir le feu vert de l'Office fédéral des transports. Mais lors des derniers mois de tests, l’entreprise canadienne a été confrontée à des problèmes informatiques.

Beaucoup de tests

Les tests de ces nouveaux trains ont été particulièrement intensifs: ces deux dernières années, Bombardier a parcouru plus de 200’000 kilomètres en Suisse et à l’étranger notamment pour tester la compensation du roulis, un système révolutionnaire d‘inclinaison qui doit permettre au train à deux étages de rouler plus vite dans les courbes.

>> L'analyse de Nicolas Rossé sur les changements d'horaire:

CFF - Nouveaux horaires: les précisions de Nicolas Rossé
19h30 - Publié le 23 novembre 2017

Nicolas Rossé/sey/jc

Publié le 23 novembre 2017 - Modifié le 23 novembre 2017

Les CFF ne sont pas surpris

Ces derniers mois, les CFF se sont préparés à ne pas introduire les premiers trains à l’horaire 2017-2018 comme ils l’envisageaient encore ce printemps. L’entreprise de transport a confirmé à la RTS pouvoir faire face aux exigences du nouvel horaire avec le matériel roulant existant.

Ni les CFF, ni Bombardier n’ont souhaité s’exprimer au sujet des pénalités prévues en cas de retard de livraison des trains.

Cinq ans de retard

Les CFF avaient annoncé en mai 2010 une commande de 59 trains à Bombardier pour 1,86 milliard de francs, la plus grosse commande de l’histoire des CFF, le "contrat du siècle".

Les premiers trains étaient prévus pour fin 2013, mais face aux retards pris par la commande, Bombardier avait déjà accepté de livrer 3 trains supplémentaires (valeur estimée: 100 millions de francs).